Régression et perdition


Comment pouvons-nous critiquer la « réaction extrémiste » très en vogue en Orient alors que nous-même y glissons, insidieusement ?
Ce n’est pas parce qu’il est « étranger » qu’il est plus dangereux que le nôtre.
Tout au plus, est-il en avance, particulièrement violent, parce qu’il y aurait moins de rétropédalage à partir d’une certaine « modernité » jusqu’à un degré zéro de la civilisation traditionaliste ?

En quoi faut-il s’extasier devant une récente accouchée « royale » qui dès le lendemain quitte la maternité, pour au quatrième jour de vie partir à la campagne, présenter son bébé à une aïeule, pourtant au courant de l’imminence de la naissance mais ne fait aucun effort pour adoucir une séance de présentation de la descendance …?

En quoi faut-il s’enthousiasmer devant l’émergence d’un engouement certain pour les écoles militaires avec des enfants de troupes, où les garçons rêvent de marcher comme les oies, d’en découdre avec un ennemi pas encore nommé, où les filles s’enorgueillissent d’une éducation à la parfaite épouse, avec cours de cuisine, ou de conversation …? Avec la nostalgie de 50 à 70 ans en arrière ?!

En quoi faut-il s’enthousiasmer avec des électeurs qui reconduisent ou intronisent des politiques exigeants du sang et des larmes alors qu’eux même s’en exemptent, des politiques qui ont dégradé la situation de leurs plus fervents supporters ?
Le plus flagrant, est la ré-élection de David Cameron : il a augmenté les frais d’inscription universitaire, il permet le contrat de travail à l’heure, il favorise par un choix sanitaire une espérance de vie à 2 vitesses rien qu’en changeant de quartier, dois-je continuer ?

Décidément, je ne comprends pas.
Ou plutôt, si, séquence « sociologie à 2 euros ».

Les gens perdent tous leurs repères face à la mondialisation. Ils ne sont pas soutenu par leurs représentants politiques qui gèrent mieux leur carrière que leur obligation électorale. Par ce manque de confiance et de représentativité, l’abstention progresse. Mais paradoxalement, parce que certaines formations se montrent rigides, péremptoires et simplistes dans leur propagande, elles rassurent : elles forment un ilot de certitude dans ce flou général … en apparence. Parce que en y regardant plus avant, en grattant, la solution est pire. Etre trop simple dans un monde complexe, c’est passer à coté de beaucoup de nuances.
Mais ceux qui veulent y croire (rien à voir avec le raisonnement) ne disposent pas forcément du recul, de la lucidité nécessaire (quand il n’y a pas un intérêt personnel à cette situation)  pour comprendre les enjeux : le monde est trop vaste, les structures trop sophistiquées et les interactions entre divers acteurs pas toujours identifiables. C’est à ce moment là que l’éducation, l’esprit critique, la raison et la curiosité doivent intervenir … quand le système scolaire et le milieu familial ne sont pas aussi défaillants … Hélas, pour l’école, c’est raté !

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Débats et société, Politique, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Régression et perdition

  1. caligula63 dit :

    Bonjour!

    Les pertes de repères et la mémoire courte font que les choses ne sont pas prêtes de changer, dans le bon sens s’entend.
    Pour ce qui est de la petite dernière de la famille royale albionesque, je comptais faire un cadeau. Après d’âpres recherches, j’ai jeté mon dévolu sur cet article: http://www.laboiteverte.fr/guillotine-ikea/ (j’adore aller faire un tour de temps à autres sur ce site)… Qu’en pensez-vous?

    Plus sérieusement, en ce qui concerne les écoles patriotiques, on peut se demander si leur fréquentation en hausse n’est la conséquence de la baisse de la qualité de l’éducation nationale. Quant à l’école pour (future) parfaite femme au foyer, le fait qu’il y soit enseigné l’art culinaire est au moins une bonne chose. Vu le nombre de jeunes femmes incapables de faire quelque chose de plus difficile qu’un œuf au plat…

    Sinon, pour l’apathie générale régnant ici bas, il existe une expression (que je déteste) qui dit ceci: « C’est le dernier qui a parlé qui a raison ». D’autant plus vrai avec l’avènement des médias…

    • fultrix dit :

      Caïus, vous avez le sens de l’à propos pour les cadeaux !
      Pour ce qui est de l’art culinaire, ne vous laissez pas impressionner par la difficulté de l’œuf sur le plat, faites plutôt un œuf dur et renoncez dès à présent à l’œuf poché 😀
      Si les filles deviennent nulles en cuisine, les gars trainent une réputation bien plus grande et ancienne d’incompétence… sans vraiment chercher à se remettre en cause. J’en connais même qui prétendent cuisiner, avec madame, en duo : monsieur lit la recette et madame tambouille …
      Heureusement, vos talents culinaires, eux, sont réels !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s