Histoire de Heurtoirs …


Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’avoue ne pas être une adepte des photos de types « portes et fenêtres ».
Il y a certes de chouettes clichés mais bon, une porte, mise en ligne sans explication, ce n’est pas enthousiasmant.
Par contre, en observant bien leur forme, leur décor (ou leur absence), toute une histoire se révèle à qui s’y intéresse.
En y regardant bien, cet été, à Florence (Toscane, Italie) j’ai observé de superbes heurtoirs.
Certains reprenaient des formes classiques, d’autres se distinguaient par leur originalité.

Pour vous, je tente le mode « diaporama » … Je vais essayer de faire aussi beau que le site de la ville de Toulouse .

Commençons par la série des fauves, ceux qui vous impressionnent et dissuadent les importuns de vouloir entrer vous visiter. Ces lions me rappellent les statues de pierre postés à l’entrée des escaliers monumentaux des châteaux et des palais. Parfois même, les seigneurs des lieux attachaient des bêtes fauves vivantes (ours et autres bêtes exotiques, selon les latitudes). Alors, imaginez que les bourgeois veuillent contourner les lois somptuaires, surexposer leur bonne fortune à la face du piéton (« parce qu’il vaut mieux faire envie que pitié ») et vous comprendrez comment et pourquoi des lions tiennent l’anneau du heurtoir de ces portes parfois monumentales.

Si les grosses bêtes vous impressionnent, si vous êtes un esprit « simple » facilement impressionnable par les superstitions les plus tenaces, alors protégez-vous du mauvais « œil » en lui opposant d’autres monstres, comme les gargouilles sur les toits des églises (cela dit, je n’ai pas vu de gargouilles sur les églises italienne … il ne pleut pas assez pour évacuer à l’année des litres d’eau !). Certains optent pour les références mythologiques ( méduse, faune …) d’autres pour des chimères (coquecigrue, fauve …).

Les effets de mode influent sur les décorations. Comme le goût est à l’égyptomanie, les têtes avec le némes apparaissent.
L’ésotérisme est aussi un thème porteur. Le diable s’affiche. Et cette porte de la rue longeant le mercato centrale disposait en plus d’un portier électronique et d’une série de sonnettes avec des répliques du heurtoir. Visiblement, quand on aime, on ne compte pas !
Certains préfèrent les fleurs, pour affirmer leur attachement à leur ville (Florence a pour emblème un lys, « d’argent à un lys de gueule » ) dès l’origine (avec la poignée du couvent franciscain attenant à l’église de la sainte croix) ou bien plus tardivement. Et s’il ne s’agit pas de fleur, il peut être un autre motif végétal.

Finalement, les heurtoirs ont bien des choses à raconter aux passants attentifs et curieux.

 

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Histoire de Heurtoirs …

  1. Lisande dit :

    Merci vraiment pour cet article. Il y a beaucoup de détails comme ça appartenant à l’architecture ou à l’urbanisme qui m’ont souvent interpellée et plongée dans la méditation sans pourtant trouver de réponses (où chercher une réponse sur un détail « anecdotique » quand on a pas les références sur l’univers associé sur ce détail-là?)
    Il faut aussi parfois se méfier des origines (mêmes vraisemblables) données à certains faits, complètement mythologiques, mythomanes, mythos… Mais vous avez l’air bien documenté même si on ne le voit pas.

    • fultrix dit :

      Merci pour votre compliment.
      J’ai plongé dans l’ouvrage de Violet le duc et dans mes souvenirs …
      J’ai également réalisé des clichés de grilles de fenêtres parce qu’il m’a semblé qu’il y avait un style local et une discrète influence espagnole.
      Il faudrait que je me penche sur la question !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s