fermentations méthaniques


Cela pourrait commencer comme une blague potache dans un film de série Z avec un titre débile, du genre : « le jour où la terre flatula » …

Imaginez un grand trou dans le sol, une sorte de puits.
En fait, cela n’a rien de comique : le permafrost ( ou pergélisol) fond.
Et le méthane contenu dans le sous-sol gelé des vastes étendues de Sibérie est libéré dans l’atmosphère.
En modifiant la composition mais aussi la qualité de l’air, le méthane, selon sa concentration, pourrait entrainer les conséquences suivantes :
– pollution de l’air au point de le rendre irrespirable (pour les animaux sauvages, domestiques et les rares humains vivants en Sibérie septentrionale)
– rendre inhabitable et inexploitable cette portion de territoire qui fait la richesse de la Russie (gaz, pétrole …)
– générer des phénomènes de combustion, du type feu follet ou de type explosion, en « grand » format.

Problèmes humains, crise économique (ressources industrielles et agricoles), le réchauffement climatique en marche ne se résume pas au seul calcul des degrés gagnés sur les moyennes saisonnières …

Et ce phénomène n’a rien à voir avec les effondrements karstiques puisque les sols n’ont rien en commun.

 

Fultrix.

 

 

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Ecologie pratique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour fermentations méthaniques

  1. Ping : Neige noire et souffle de dragon … | Calami, ite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s