Des courts séjours en maternité


C’est la dernière « bonne idée » pour « gratter » trois francs-six sous et ainsi participer au sauvetage des comptes sociaux.
il s’agit de réduire le temps passé  dans le service de maternité pour les jeunes mères.
Il faut admettre que « l’hôtellerie » représente un coût important pour les structures hospitalières, sans réelle contrepartie de soins. Ce constat explique l’augmentation de la pratique ambulatoire.
Ceci dit, je voudrais que les hommes qui s’expriment et décident pour le bien être des femmes ( hum!) m’expliquent pourquoi, leurs prédécesseurs, il y a plus de 15 ans s’ingéniaient à expliquer aux prim’ et multipares qu’elles devaient rester un jour ou deux de plus pour s’assurer de la remontée de la courbe du poids du bébé et leur obtenir une nuit de plus au calme (le bébé en nurserie) …

L’argument massue de l’époque était : « mesdames, on vous connait, vous voulez rentrer chez vous parce que monsieur ne s’en sort pas (parce qu’il n’a pas l’habitude, à cause de son boulot, parce qu’il ne s’y prend pas à votre convenance …). Or, vous êtes complètement fatiguées (ah, tiens, un gars qu’est au courant que 5 à 14 heures de travail, c’est pas de la tarte ?!), et que pour reprendre le rythme avec le « petit nouveau » il va falloir être un peu plus requinquées » …

Il y a des choses que les « décideurs » actuels oublient un peu trop facilement :
– pour avoir « beaucoup » d’enfants, encore faut-il que les femmes accouchent « facilement » et s’en remettent bien … et s’y prennent pas trop tard,
– pour avoir de « beaux » bébés, il faut du personnel qualifié en nombre (et pour les visites des puéricultrices de PMI à domicile, en post partum, il y a 15 ans, ce n’était déjà réservé qu’aux seules primipares, ou aux familles à risques, faute de personnel … même chose pour les sages-femmes libérales),
– les familles (recomposées ou non) sont parfois à des kilomètres des grands-mères, tantes, (belles) sœurs ou autres cousines (notez, que des femmes …) qui traditionnellement, aident et soulagent de certaines corvées. Tout le monde ne peut pas recourir aux services d’une voisine ou d’une nounou et les grands-mères qui débarquent, ce n’est plus trop pratiqué (logement trop petit pour recevoir, trop de distance, aïeules trop âgées ou trop jeunes donc encore en activité …),
– les congés paternités ne sont pas forcément pris dès le retour de la maternité,
– l’exemple du Royaume-Uni n’est pas forcément le meilleur (une nuit en box pour les jeunes accouchées, ce n’est pas le top !),
– les femmes allemandes préfèrent renoncer à la maternité plutôt que d’être très critiquées si elles reprennent le travail avant les 6 ans (et la scolarité) de l’enfant,
– l’hospitalisation un peu longue (15 jours environs dans les années 50) qui était une façon de choyer les femmes pour qu’elles aient envie d’y revenir …

Pour appuyer mes propos, je vous propose ces études documentées :
– la première date de la fin des années 80 (publication en juin 1993) particulièrement éclairante avec des chiffres et des témoignages de mères.
– une thèse de 2009 d’une future sage-femme qui explique bien l’évolution du métier, les exigences déjà fortes de la « rationalité » des soins tout en maintenant l’accompagnement des mères.
– une autre thèse de 2010 d’une future sage-femme  sur le retour précoce des mères au domicile après l’accouchement.

C’est passionnant et très éclairant.

Ce que j’entends dans les media est trop axé sur la bonne santé des comptes publics, oublieux de celle des femmes. Les témoignages privilégiés sont systématiquement le fait de « jeunes gens » amnésiques de l’histoire des familles, des femmes mortes en couches ou touchées par la mort d’un enfant en bas âge … c’est un choix orienté, délibéré, propagandiste.

 

Fultrix.

Un ami m’a transmis un article de madame E. Badinter qui mérite d’être lu.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Débats et société, Finances, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Des courts séjours en maternité

  1. Bravo , fultrix ( ..je m’y ferais jamais à ce nom )
    Des decideurs qui oublient tant de choses à propos des femmes et de la maternité, on se demande pourquoi
    je suis pour que les femmes aillent déposér leurs bébés en masse devant ceux qui pensent à leur place , vous vous demandez pourquoi?
    trêve de plaisanterie , bon sujet chère madame

    • fultrix dit :

      Un « dépôt de bébés » ?!
      J’adhère !
      Ah, ah, ah, il y a des années, j’aurai volontiers accepté de laisser mes « paquets de linge braillards » quelques heures pour reprendre des forces !!!
      😀

      Je suis contente de vous retrouver sur ce blog, en pleine forme !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s