Toucher, c’est payer.


L’argent, paradoxalement, plus il se dématérialise, plus il prend de l’importance dans nos vies.

Equipée depuis plusieurs mois de la super-carte-bleue-dernier-cri-technologique, ce n’est qu’il y a peu que j’ai pu jouer avec le dernier gadget : le paiement sans contact.

Le concept et sa pratique sont désarmants de simplicité. Vous posez 30 secondes votre carte bleue sur le terminal de paiement et hop, c’est réglé, dans tous les sens du terme !
Il n’est plus nécessaire de la glisser dans le boitier, ni même de composer le code secret.
Une petite pose suffit.

C’est surprenant de technologie, c’est inquiétant pour mon compte bancaire !
Désormais, en plus de la piste magnétique (pour les « fer à repasser »), les cartes bleues s’enorgueillissent de disposer de puces com-mu-ni-can-tes .
Il s’agit du système RFID (ou NFC, système plus « fin ») qui utilise la radiofréquence.
Il suffit de poser la carte à puce sur le lecteur pour que les informations passent d’un support à l’autre. Mon souci est qu’il est impossible sur ce support (carte bleue) de « couper la radio » quand on ne l’utilise pas. C’est pourtant ce que je fais avec mon téléphone portable, en coupant par exemple le système Bluetooth .

Seulement, voilà, ne pas composer le code confidentiel, cela me perturbe !
J’ai la désagréable impression d’avoir laissé mon porte-monnaie ouvert pour que le commerçant, ou un quidam mal intentionné, vienne se servir.
Alors, imaginez la désastreuse sensation en cas de perte ou de vol de la carte de paiement.
Heureusement (!?), les promoteurs du système n’autorisent le règlement que pour des achats limités à 20 €, en France.
Ce « petit montant », réintègre la souplesse du « porte-monnaie électronique » (de type monéo ) freiné dans sa diffusion par l’obligation de le « recharger ».

Il reste alors une question : qu’apporte cette innovation, à l’usage, pour son utilisateur ?
– La satisfaction de ne plus courir après la petite monnaie (qui curieusement, s’évapore aux dires des journaux ), lors d’un passage en caisse de magasin ou auprès d’un automate (billetterie de transport ou distributeur de boissons) ? Je vais regretter la « vaisselle de fouille », qu’il s’agisse des pièces de fer blanc ornées d’une francisque ou des derniers euros commémoratifs (de la présidence européenne par la France, du 50ème anniversaire du traité de Rome en 2008 …).
– L’inquiétude de se voir débiter la somme d’un achat « coup de cœur », un peu trop vite …
– L’occasion de se voir débiter d’une quantité de petits achats en cas de perte, vol de la carte elle-même ou de ses données, comme l’explique si bien cette vidéo

Comme quoi, plus l’argent se dématérialise, plus il est important de bien le surveiller !

 

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Toucher, c’est payer.

  1. caligula63 dit :

    En fait ce système est surtout utile aux petits commerçants, principalement les restaurateurs.
    Cela leur fait gagner du temps en fin de repas lorsque les clients viennent payer.
    Même si je possède aussi ce mode de paiement, je ne l’utilise que très peu…Ce n’est pas un manque de confiance, mais bon, on ne se refait pas. Et comme on dit chez moi: « Un chou ch’est un chou! »

    • fultrix dit :

      Sans doute.
      J’ai également entendu dire qu’il y avait un double blocage : un nombre d’utilisation par jour et un montant maximal total de réglement par ce moyen.
      j’ignore s’il s’agit de limites spécifiques à chaque pays ou à chaque banque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s