Journée de folie, concert de malade !


Nouvelle journée de folie pour l’organisation délocalisée des « folles journées de Nantes » !
8h30, mon chauffeur me dépose aux pieds du théâtre.
J’ai eu beau arriver plus tôt que l’année précédente, il y a toujours autant de monde. C’est à croire que les autres font comme moi !
La file d’attente, en plus de longer la façade du bâtiment, déborde sur la rue … pas le trottoir, cela serait trop simple !

Dès 8h45, les portes s’ouvrent sur une foule à l’affût de LA place de concert à obtenir ab-so-lu-ment.
Il est même possible de remplir le bulletin de réservation tout en attendant son tour.
9h25, le numéro 22 est en passe d’être servi !
En calculant le temps de passage de chacun, nous arrivons à moins de 2mn. Heu, j’ai raté un truc, parce qu’en fait, il y a deux caisses disponibles … Argh !
J’ai droit au numéro 128 …
Donc, raisonnablement, calculs refaits, je peux espérer passer vers 12h30 …
Je me sens l’âme d’une groupie, le camping devant les bureaux la nuit précédente, en moins.
Tout cela pour de la musique classique, même pas un match de foot ou un concert de rock …

En passant à coté de certains groupes, j’entends que certains se seraient présentés dès 7h du matin …
Sommes-nous donc condamnés à choisir entre le concert et la pneumonie ?!

Cette année, la musique américaine est à l’honneur : du jazz à la composition symphonique et les comédies musicales ou chorégraphiques.
Pour ma sortie culturelle, j’opte pour une séance de jazz avec l’orchestre de l’université F. Chopin de Varsovie. La tribu sera de « corvée » de concert, corvée annuelle, non négociable, pour leur bien … « Ils me remercieront plus tard », hum, hum …
Pas de chance pour les plus jeunes, ils ont déjà dû subir en novembre dernier une conférence de musicologie consacrée à « Apalachan spring » de Aaron Copland, à la manière de de l’émission de JF Zigel.
Comme ils ont tous eu droit à une formation musicale au conservatoire, je n’allais pas laisser passer cette occasion !
L’œuvre de Copland est structurellement, culturellement instructive puisqu’elle reprend des airs de cantiques évangéliques itinérants et des airs populaires. Mais franchement, musicalement, ce n’est pas ce que je préfère.

11h45, me voilà servie !
J’ai près de 45 minutes d’avance sur mon pronostic !
Je vais pouvoir faire mes courses avant de rentrer à la maison …

Et donc, dimanche 26 janvier, avec la mauvaise troupe, c’est jour de concert au théâtre.
Avant que s’égrène les pièces du programme, un narrateur nous présente brièvement la structure « classique » d’un big band de jazz. Il explique également qu’il est de bon ton d’applaudir chaque soliste après sa performance … rien à voir avec la façon de se comporter lors d’un récital ou d’un concert classique où le public salue l’entrée du chef d’orchestre et du soliste, écoute dans un silence religieux et attend l’exécution complète de l’œuvre avant de se manifester, poliment ou avec enthousiasme ( applaudissement « à la russe » comme disait ma grand’mère).

Malgré la grogne des plus jeunes frisant la guerre des nerfs, je sais qu’ils ont tous finalement apprécié parce qu’ils marquaient la mesure sur leur siège !

Pour les plus curieux, je vous laisse le programme :
John LaPorta – introducing the band
Benny Goodman – sing, sing, sing
Glen Miller – In the mood
Count Basie – Lil Darlin’
Duke Ellington – In a Mellow tone
Buddy Rich – Big swing Face
Glenn Miller – Moonlight Serenade
Count Basie – Jumpin’ at the Woodside

Bon, ben, j’ m’en r’tourne, j’ai un petit « bœuf » qui m’attends !

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Journée de folie, concert de malade !

  1. caligula63 dit :

    Moi qui pensais que vous étiez une démocrate…
    Mais là, je commence à douter.
    Obliger votre tribut à aller à des concerts! Du Jazz, en plus!

    Jésus, Marie, Joseph! Des dictateurs se sont faits embastiller pour moins que ça.
    Quelle sera la suite? L’achat de l’intégral d’André Rieux?

    Toute ma sympathie va à la partie jeune de la tribut…
    Pour eux, je leur donne le nom d’un site: political tunes*.
    Rassurez-vous, il n’y a pas de chansons subversives, mis à part la Marseillaise et « the Internationale »

    * sous wordpress. Site d’un canadien. Il compile des chansons ayant un but politique. Vous y trouverez de tout, du rock (la seule musique qui soit), du funk, de jazz (beurk!), etc, etc…

    Amitiés…

    • fultrix dit :

      Alors, histoire de poursuivre dans le « politiquement incorrect », les enfants n’ont pas, chez moi, leur mot à dire sur les sorties culturelles.
      L’éducation est une affaire sérieuse : il faut poussez les jeunes esprits dans leurs retranchements, les obliger à donner le meilleur d’eux, les tuteurer comme de jeunes plantes, leur demander l’impossible pour en « tirer » le plus possible.
      Autre argument : ils sont mineurs, avec toute la rigueur juridique qui va avec … ce sont des « incapables » … et les parents sont responsables de la « bonne » éducation de leur progéniture, sinon, quel intérêt d’en engendrer ?

      Sans être fan du jazz, cette musique reste quand même un genre qui en a générer d’autres (dont le rock, ne vous en déplaise).

      L’école, les sorties familiales sont là pour proposer des choses qui ne relèvent pas du quotidien.
      Il faut avoir de l’ambition et des exigences que Diable !
      On appelle ça la culture, ce truc qui, comme la confiture, est étalé par ceux qui n’en ont pas !

      Maintenant, si vous souhaitez contacter le 119 … ce numéro est aussi connu chez nous … pour les parents, malmenés, bien sûr !

  2. caligula63 dit :

    Pour les parents malmenés? Sûr! Je serais à la place des enfants, vu les sorties proposées, je malmènerai les parents!

    Mais bon, je suis du Sud de la Loire…

    Nous, nous avons le festival du court métrage, les promenades sur les volcans, le festival de la Chaise-Dieu, et le salon de l’élevage. A part ça, c’est le calme plat. Ah si, j’allais oublier, il y a aussi le pélerinage du Moulin de Richard de Bas. Que chaque habitant du Puy de Dome a fait au moins une fois durant sa scolarité. J’y suis allé trois fois…

    Sinon, côté musique, je peux vous envoyer VGE et son accordéon. Et Nolwen Leroy. 🙂

    • fultrix dit :

      Je préfère la chaise-Dieu …
      Je ne supporte l’accordéon que pour la musique russe.
      Sinon, j’ai une « blague » pour la différence entre le Nord et le Sud : au Nord,on élève les enfants, au Sud, on les aime …

  3. Ping : Folle réservation pour une folle journée. | Calami, ite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s