Liebster Award !


Connaissez-vous les Liebster Award ?
Moi, non, il y a quelques mois encore.
C’est en passant d’un blog à un autre que j’ai fait leurs découvertes.
J’ai trouvé le concept amusant … pour les autres.

C’est vrai, mettre en valeur un blogueur disposant d’un cercle de lecteurs abonnés de moins de 200 inscrits est louable. Les « petits » blogs, régulièrement alimentés par des passionnés méritent une certaine reconnaissance et une promotion sur la toile. Ils sont sa richesse et ont parfois fait sa fortune.

Ils traitent de sujets exotiques, décalés, ignorés, méprisés ou hors la mode.

Le mode de fonctionnement de cette distinction est le suivant :
– Un blog nouvellement distingué
– doit désigner entre 5 et 11 blogs de moins de 200 abonnés (selon les sources)
– poser à chacun d’eux entre 5 et 11 questions
– leur faire part de leur sélection à laquelle ils peuvent ne pas donner suite.

Je vous passe les logos de récompense, tous aussi « fanfreluche » les uns que les autres : c’est le concept qui veut cela. Cela me rappelle les prix de concours canins dans les films : il y a trop de rubans !
En l’espèce, pas moyen de mettre la main sur un article expliquant le principe, citant ses sources, avec jury et autres trucs de ce genre. J’en suis fort mari, soyez-en assurés.
Cependant une chose pourrait être assurée : son origine serait germanique, à en croire son appellation.
J’ai poussé le vice d’aller sur « google.de » pour avoir d’autres informations, en vain. Tout le monde semble pourtant au courant. On se croirait avec une chaine de prières

Et puis voilà-t-il pas que me voilà sélectionnée par une honorable correspondante !?
Imaginez ma surprise, d’abord, suivie d’une certaine satisfaction (Ah, l’Ego!) … et d’une foule de questions, inquiétudes et interrogations. Je n’y étais préparée … Bêta, hein ?
Mon blog-photos reste mon passe-temps tandis qu’ici les textes relèvent plus du militantisme.

Alors, me voici devoir répondre à des questions, postées en rafale :
1. Quel est le déclic qui vous a transformé en blogueur ?
2. Comment avez-vous choisi votre pseudonyme et/ou le nom de votre blog ?
3. Quelle est votre fleur préférée ?
4. Votre rêve le plus fou ?
5. La bêtise, étant enfant, que vous n’avez jamais osé avouer à vos parents ?
6. Quelle est l’œuvre d’art qui vous émeut le plus ?
7. Quel moment de la journée préférez-vous ?
8. Combien de temps consacrez-vous à votre blog ?
9. Une cause qui vous tient cœur ?
10. Votre citation ou devise préférée ?

Je m’engage à y répondre sincèrement.
C’est parti !

Quel est le déclic qui vous a transformé en blogueur ?
Peu active à l’origine, même pour des recherches, j’ai commencé à fréquenter la toile quand certains partis politiques ont annoncé la refonte de leur structure alors qu’un certain vent de « révolution orange » soufflait, notamment sur l’Ukraine … c’était l’occasion d’espérer naïvement influer sur la vie publique, sans faire la révolution (avec « grand soir » avant des « lendemains qui chantent »), et s’opposer aux prévisibles conséquences d’une dérive populiste, portée par les urnes.

J’ai alors débuté un blog sur la plateforme mise en place par un mouvement qui prétendait résister aux abus de pouvoirs du nouveau gouvernement. J’ai migré sur WordPress, trois ans après quand j’ai rendu ma carte. Je souhaitais néanmoins poursuivre mes réflexions.

Comment avez-vous choisi votre pseudonyme et/ou le nom de votre blog ?
J’explique la composition de mon pseudonyme dans l’« à propos » de ce blog. J’ai un faible pour le Latin et suis reconnaissante envers tout ce que notre société doit à cette civilisation. Le titre du second blog, heureux bénéficiaire du Leibster Award, est un hommage aux naturalistes depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours.

Quelle est votre fleur préférée ?
Je n’en ai pas. Ce qui compte, c’est qu’elles poussent dehors et qu’on m’en offre, avec amour … et avec assez de tiges pour les faire tenir dans un vase (la tige courte est une grande spécialité des enfants en bas âge !).

Votre rêve le plus fou ?
Gagner au loto ?
Si seulement j’achetais des billets de temps en temps …

La bêtise, étant enfant, que vous n’avez jamais osé avouer à vos parents ?
Des virées nocturnes dans la cuisine pour piquer du chocolat …
Ma mère n’a jamais rien vu. Elle ne m’a pas cru quand je lui ai raconté, 20 ans après.

Quelle est l’œuvre d’art qui vous émeut le plus ?
Plus qu’une œuvre spécifique, je suis sensible à la technique de réalisation, sa justification artistique.

Quel moment de la journée préférez-vous ?
Me lever tôt pour être prête avant l’arrivée des autres membres de la famille.
Me coucher « tôt le matin » pour gouter au silence de la nuit et fignoler certains articles ou planches.

Combien de temps consacrez-vous à votre blog ?
« Trop » quand cela empiète sur ma vie quotidienne.

Une cause qui vous tient cœur ?
Je ne supporte pas les tricheurs, en tout genre.

Votre citation ou devise préférée ?
J’essaie de me tenir à ma petite phrase « je veux, je peux, je fais » pour mener ma vie avec un minimum d’autocensure ou pression sociale.

Pour ce qui est des blogs à qui je dois transmettre le flambeau et la distinction, je souhaite promouvoir des auteurs qui me permettent d’alimenter ma réflexion dans des domaines particulièrement divers, à savoir :
Pour la photographie :
« Au gré de mon regard »
« Gnondpomme »
« Déclic nature Catalane »
Pour l’art de vivre, décalé, et le goût des mots :
« L’art et les manières »
Pour avoir le « ressenti d’un professionnel médical » et un style d’écriture remarquable :
« De l’eau dans le gaz »
Pour comprendre les autres, en tout genre :
« Puisque c’est la guerre »

Puissiez-vous prendre le temps de les parcourir à votre tour.

Mon seul regret vient du fait que tout le monde n’affiche pas le nombre de ses abonnés et il me semble très indélicat de poser la question « T’en a combien, c’est pour les « Lierbster Award » ? Ma liste est donc « contrainte ». J’en suis contrariée.

Maintenant, passons aux 10 questions, avec pour certaines un côté « portrait chinois » :
1. En quelle année avez-vous ouvert votre blog ? Dans quel contexte ?
2. Existe-t-il une certaine porosité entre votre activité virtuelle et votre vie quotidienne ?
3. Si vous deviez être un personnage célèbre ? une musique ? un livre ?
4. Quelle phrase, relevant du tic de langage, vous exaspère le plus ?
5. Quel trait spécifique à une tranche d’âge (trait réel ou supposé) vous plairait-il de cultiver ?
6. Quelle qualité que possède un proche, vous est la plus bénéfique ?
7. Une opportunité s’offre à vous pour changer de vie, que tentez-vous ?
8. En consultant votre arbre généalogique, votre famille est plus tôt « nomade » ou « sédentaire » ?
9. Vivez-vous en zone rurale, urbaine ?
10. Quel rapport entretenez-vous avec l’informatique (matériel, usage subi ou ravi …) ?

Je manque d’idées … et je ne souhaite pas être intrusive, surtout si vous bloguez sous « couverture » !
J’espère avoir satisfait aux exigences de l’exercice.
Il n’en demeure pas moins que j’aimerai bien savoir comment est apparue cette pratique.

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s