Dans l’antre de l’Hélicobacter Pilori


Une de mes bonnes copines semble parvenue à la fin d’une « aventure intérieure » plus que perturbante.
Depuis plus de 3 ans maintenant, elle est en proie à une mutation physiologique « sidérale » : son estomac se comporte comme un trou noir.
Si, si !
Ou alors, elle a su tirer avantage de tout ce dont elle se nourrit au point de ne plus devoir évacuer les résidus. A croire que « tout est bon pour son bedon »

Heu, sauf que ce n’est pas normal.
Les plus hautes autorités médicales l’affirment : il faut y aller , quotidiennement, en quantité, qualité, spontanéité …

N’ayant pas muté en un jour, ma copine n’a pas prêté attention au changement tout de suite, incriminant prioritairement sa sédentarité, ses mauvaises habitudes alimentaires, son âge canonique … Au point de s’inscrire à quantités d’activités sportives, devenir quasiment végétalienne (son époux l’appelle « mon petit lapin bleu des îles » … flippant!) et se transformer en experte chimique sur les vertus des différentes eaux minérales vendues dans le commerce, une vraie folie !
Et je vous passe les dérèglements occasionnés par un abus de substances contenues dans l’infusion de chicorée, le jus de pruneaux, les figues et autres, l’horreur !

Finalement, elle a consulté son médecin généraliste qui lui a prescrit des probiotiques et des poudres, pas forcément de perlimpinpin. Elle a alors connu une amélioration. Pour s’en assurer, elle a même tenu un carnet d’observation digne d’un laboratoire de recherches expérimentales. Cela tournait à l’obsession, intime, à défaut d’en parler. Malheureusement, l’amélioration disparaissait lors de l’arrêt du traitement.
Ne voulant pas poursuivre l’expérimentation au-delà des 3 mois, son médecin l’a orienté vers un gastro-entérologue hospitalier (avec l’assurance que « ce service fonctionne très bien ici, quoi que l’on dise sur l’hôpital public … »).
Seulement, voilà, ma copine panique dès qu’on lui parle d’hôpital, d’anesthésie, de biopsie …

« Ca sent le crabe » m’a-t-elle répété, plus tard.
« Je ne le pense pas » lui a dit son généraliste « vu que cela fait déjà 3 ans que vous trainez votre problème … cela se serait déjà bien compliqué … »
« Soyez sans crainte », l’a rassuré l’anesthésiste, «  nous ne pratiquons plus avec l’éther depuis des dizaines d’années … »
« Je propose une fibroscopie et une biopsie stomacale, plus pour dire que tout a été fait, et non pour confirmer un diagnostic défavorable » a insisté le gastro-entérologue.

Décidément, tout le monde rejetait un diagnostic pessimiste. Mais plutôt que de supposer ce qu’elle n’avait pas, ma copine avait besoin d’un nom sur son cas. Elle est comme Dame Nature, elle a horreur du vide !

Alors, elle s’est soumise aux exigences du corps médical : régime dépuratif intestinal, absorption de produits aussi ragoutant qu’un produit d’entretien pour canalisations, anesthésie au propofol ( sans les désagréments de Michael  …), examens exploratoires …

Au réveil dans le service de l’UCA (Unité de Chirurgie Ambulatoire), l’absence de diagnostic tombe, hors une vague ulcération stomacale … « normale à votre âge » … Le genre d’argument qui l’énerve.

Finalement, les examens ont révélés la présence d’une bactérie assez « vicieuse et résistante » : Hélicobater Pilori

Une trouvaille fort surprenante au vu des symptômes communément admis, comparativement à ceux développés par ma copine.
Heureusement, les antibiotiques existent et les examens de contrôles, sous forme respiratoire, permettent l’éradication de la « bête » sans passer par la case « anesthésie » …

Fultrix.

P.S : C’est fou ce qu’il peut y avoir comme organismes parfois pathogènes dans le nôtre …

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s