S.O.S M.M.S !


ballon aérostat

. _ . _      … _ _ _ …      _ _   _ _  …

Après 11 ans de téléphonie nomade et 3 téléphones, je goûte enfin aux joies du forfait pour MMS (Multimedia-Message-Services).
Autant j’adore les gadgets et les bidules technologiques, autant j’ai du mal à m’y mettre au quotidien. N’est pas geek qui veut.

Nomade, oui, bavarde, non (heu, en public, hein !). La conversation des autres lâchée aux quatre vents (pour des sujets aussi triviaux qu’un choix de conserves ou de chaussettes dépareillées) m’est insupportable.
Ma famille le sait, je reste joignable à toutes heures mais en mode « alphapage ».
Pour bien des gens de mon entourage, il a fallu apprendre à « textoter ».
Enfin, quand je dis textoter, j’écris un SMS comme un article de blog.
Mes destinataires hurlent au « roman ».
Avec deux mots en mode T9 ou au cadran, je comprends mieux le goût pour les abréviations décalées. C’est pourquoi, je suis équipée d’un clavier comme on n’en fait plus, ou presque.
Mais je digresse.

Donc, une opportunité me permet de poster des MMS.
C’est une révolution !
Les sons, les images, fixes ou mobiles, parcourent ainsi le monde et illustrent des instants forts de nos vies.
Encore faut-il que la machine suive !

J’ai fait des tests et navigué par tous les points d’entrée et sorties du matériel de téléphonie.
Une pure jubilation !
Hélas, l’un de mes destinataires a douché mon enthousiasme.
Doté d’un smartphone récent, le cliché qu’il souhaitait partager est resté « à la porte ».
Son fichier, même compressé, était trop lourd pour mon engin, mon forfait ou mon opérateur.
En effet, ma boite de réception ne me fournit aucune explication.
Je ne réceptionne pas, c’est tout.
Dans le meilleur des cas mon téléphone s’éveille sans indication spécifique. De son coté, mon expéditeur n’est pas informé d’un quelconque échec de réception comme il arrive aux courriels en perdition.
Alors, nous avons tenté de comprendre.
Nous avons modulé le poids des fichiers dans les 2 sens (envoi/réexpédition).
Mon appareil se bloque au-delà de 300 Ko compressés, tant pour les photos que pour les vidéos.
C’est mon opérateur qui le dit pour justifier le refus d’un envoi.
Curieusement, mon complice de test avec son « so smart » sous Windows phone ne parvient pas à connaître le poids de ses fichiers « photos ». Cela l’aiderait furieusement pourtant, en l’espèce.
C’est trop bête.

Je serais curieuse de savoir si les téléphones sous Androïd connaissent les mêmes soucis.
Quelqu’un pourrait-il me renseigner sur ce point ?
C’est « bientôt » Noël …

… _._

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s