Même pas un plan drague !


nocturne 1Cette histoire-là est trop drôle.
Il faut ab-so-lu-ment que je vous la rapporte !

Alors que je hantais « ma » librairie du centre-ville, un papillon attire mon attention.
Le vol du lépidoptère trahissait un imago nocturne, tiré d’une réserve confortable, affolé, hypnotisé par les LED incrustées dans le faux-plafond de la boutique.

Celui-là, je ne le connaissais pas.
Ni une, ni deux, je sors mon téléphone portable. Cela change du filet !
Et je me mets en chasse, le nez en l’air, smartphone en main, prête à flasher.
Hors contexte, l’institution Sainte-Anne m’aurait reçu en observation…

Finalement, la bestiole se pose au dessus des étagères des livres de poche.
Je tente d’approcher : premier cliché.
C’est bien dans la camera obscura mais n’ayant pas le bras télescopique de l’inspecteur gadget, mon sujet est perdu au milieu du cadre.
Un agrandissement sera inexploitable du fait de la faible résolution de l’engin. Avec 2 Mo, c’est la pixélisation assurée.

Avisant un client en attente d’une vendeuse à la borne « renseignements », je sollicite son aide.
– SVP monsieur (jeune homme en fait), pourriez-vous m’aider ?
– Certainement.
– Un papillon s’est posé sur le « E » de la phrase qui orne le mur, là-haut … et comme vous êtes grand, avec un peu de chance, vous pourriez obtenir un meilleur cliché que celui que je viens de faire…
– … heu … oui ?!

A cours d’argument, il s’exécute.
– j’espère que cela ira, dit-il en me rendant l’appareil.
– Je ne pouvais pas rêver mieux. C’est parfait. Le papillon est identifiable … Merci beaucoup !

Comme nous nous éloignons de concert il avoue :
– ben, dites-donc, ce n’est pas ordinaire comme demande, votre truc. C’est bien la première fois qu’on me demande un truc pareil …
– (comme il commençais à se mettre en « boucle », je lui ai coupé la parole …) C’est que je participe à un programme de recensement des lépidoptères et des odonates …
– … ???
– des papillons et des libellules. C’est organisé par le département sur tout le territoire. Il s’agit d’évaluer ces populations en quantité et en diversité.
– Eh, ben, là, on me l’avait jamais faite celle-là …
– Oh mais, c’est très sérieux … rien à voir avec un plan drague …

Devant sa mine stupéfaite, j’ai eu un éclat de rire … sonore et contagieux.

Soulagé, mon assistant a trouvé la démarche géniale au point de demander des détails sur l’opération en cours.

Un ouvrage devrait prochainement paraître, au printemps 2014, si les relevés collectés se révèlent suffisants. Un livre consacré à la flore locale est paru dans les mêmes conditions d’élaborations il y a quelques années déjà.

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Ecologie pratique, Les petits riens, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Même pas un plan drague !

  1. Ce doit être la définition exacte de l’effet papillon…. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s