« Après la Démocratie » – Chapitre 4 : Les Français et l’égalité : l’apport de l’anthropologie


L’alphabétisation précède la Démocratie mais doit être aidée par d’autres facteurs.
La structure familiale est primordiale pour expliquer la forme de la Démocratie privilégiée.
Anglais et Français partagent la Liberté mais les Français ajoutent la notion d’égalité, et cela change tout.

La liberté est favorisée par la famille mononucléaire (Père, mère, enfants).
L’égalité est favorisée par le partage à part égale entre les enfants, filles et garçons à égalité.
L’ethnocentrisme est favorisé par la pratique de la famille « de souche ». La hiérarchie au sein de la famille entre les générations et au sein de chacune d’elles permet la hiérarchie entre les peuples.

En France, plusieurs types de famille coexistent favorisant une idéologie politique ou une autre.
Et toutes ses « différences » cohabitent dans un bonheur idéologique et territorial, finalement apaisées, bonheur renforcé par la loi de séparation de l’Etat et de l’Eglise de 1905, texte voté avec la « bénédiction » du pape Léon XIII.
C’est artificiel mais c’est désormais ancré dans la vie de la Nation.

Avec la rédaction du code civil de 1804, héritiers de la Révolution Française, les jurisconsultes avaient déjà su conserver les différentes pratiques locales des contrats, tout en dégageant des principes directeurs communs.

Le système de valeur égalitaire survit-il en France ?
Le système Sarkozy promeut l’inégalité à l’anglo-saxonne.

De sorte que nous assistons à un paradoxe :
– Dans la patrie des Droits de l’Homme, le FN prospère depuis les années 82/86
– Alors même que le programme du FN est basé sur l’inégalité, le rejet des personnes issues du Maghreb, prône un égalitarisme anti-élite.
– Les votants sont les plus vite déscolarisés, rejetant les migrants plus facilement illettrés ou analphabètes, tout en pratiquant le plus de mariages mixtes (10 x plus qu’en GB et Allemagne !) et ne pratiquant pas l’inégalité envers ces enfants « mixtes ».

Quand la Démocratie se bâtit sans la notion d’égalité, les notions d’ethnie et de race prennent le relais avec toutes les dérives qui vont avec, comme nous l’observons chez les anglo-saxons.

oOo

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Après la Démocratie » – Chapitre 4 : Les Français et l’égalité : l’apport de l’anthropologie

  1. Ping : Après la Démocratie | Calami, ite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s