Cumulons les cumuls


Depuis des années, le mot « cumul » relève largement du serpent de mer.
Depuis les présidentielles de 2012, l’exigence, pour tenir un portefeuille ministériel, est au renoncement au cumul des mandats. Adieu donc aux ministrables-maires.

L’astuce est alors de trouver un « gentil élu » de substitution qui prendra le poste à la place de …., tout en poursuivant la politique du prédécesseur sans nourrir d’ambition démesurée au point de piquer la place en cas de remaniement ministériel ou d’abandon de poste si les sondages rendent trop insupportable la solidarité gouvernementale (« quand les rats quittent le navire », pour être plus brutal).

Aujourd’hui, pour passer à la vitesse supérieure, le gouvernement entend mettre en place une loi institutionnalisant et interdisant le cumul … pour 2017 … Ouf, les municipales seront passées, se disent certains.

Sauf que, il reste possible de tordre l’interdiction pour garder ses petites habitudes d’ancrage dans la vie locale … et tenir les rivaux à bonne distance.
Un brave serviteur de l’Etat a ainsi démissionné de son mandat local au profit de son « second ». Malheureusement, les administrés ne profitent pas beaucoup de la présence du nouveau … il bosse, comme obscur conseiller, pour un cabinet ministériel.

Donc, plus que le mandat électif, c’est le cumul des « boulots » qui compte. Nous n’avons pas affaire à des travailleurs pauvres tout de même ! Parce que les gens veulent que les élus se consacrent à leurs administrés à plein temps.
Certes, les élus n’ont pas vocation à être disponibles en 24/24 pour des rendez-vous personnels mais à faire avancer des dossiers, avec des rendez-vous et des réunions … OUI !
La preuve que ce cumul-là est bien plus nuisible : le Recueil des Actes Administratifs maigri, grossi ou voit sa publication en attente, en fonction de la disponibilité du nouvel élu pour animer les réunions du conseil.

Mais, bon, ne goûtons pas notre plaisir pour la petite avancée que l’on nous offre. Il restera à suivre la contribution de chacun des parlementaires.

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Choix de société, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s