La nomade intersidérale


L’information n’a fait que la Une des média spécialisés : la comète Panstarrs parcourt notre ciel pour quelque temps.
Ah, si ! Quand même, le Journal Télévisé a annoncé son passage au détour d’un reportage sur l’élection du Pape, le 17 mars, tombant ainsi dans la superstition la plus crasse.

Donc, la « belle chevelue » est de passage.
Cette visite est exceptionnelle à plus d’un titre :
– La comète n’a été détectée qu’au hasard d’une surveillance astronomique des corps errants néfastes pour les satellites « programme Pan Starrs ».
– Son trajet relève du « grand tour » galactique. Nous ignorons d’où elle vient.
– Son passage est unique. Il semble que plus jamais elle ne reviendra à cause de sa trajectoire hyperbolique, spécificité partagée par 10% des corps célestes en errance.

Bref, à mon sens, cet événement aurait mérité un meilleur traitement journalistique.

Du coup, ce fut le branle-bas de combat à la maison mais aussi la cause d’un profond agacement à l’encontre d’une météorologie exécrable. Il n’y avait rien à espérer du ciel, trop nuageux, sans oublier la pluie et le froid.
J’oubliais, j’ai également pesté contre l’implantation urbaine de mon logement : trop de lampadaires, cause d’une pollution lumineuse par effet de réverbération (normal, me direz-vous !), trop de maisons, trop d’arbres, trop de trucs quoi.

Finalement, dimanche soir, dernière occasion d’assister au phénomène, et bien qu’il soit 20h, qu’il soit donc plus que temps de passer à table, nous avons tenté une « sortie astronomique ». Nous avons sorti 2 appareils photos, une lunette mixte (terrestre et astronomique) sur trépieds, des jeunes en anorak et un docte homme, mon homme.

Forts des cartes et explications pour une observation optimale, nous avons pointé nos objectifs sur une portion du ciel, au sud-est de la lune.
Et RIEN !
Un croissant de lune, 3 étoiles autour dont une particulièrement lumineuse.
Pour assurer le coup, je photographie ce coin-là lune et superstar ensembles, auréolées de la lumière orange du lampadaire municipal.
Jupiter et la luneEuh, « superstar », en fait, serait Jupiter, cela explique le coté « sur-brillant », trop, pour une simple étoile.

Pourtant, à force de persévérance, et sans doute par la grâce d’une trouée dans les nues, nous avons cru discerner un étrange halo, susceptible de contenir cette fichue comète.
Alors, avec les yeux de la foi et mon « super appareil photo », j’ai pris ce cliché :
La comète PanstarrsL’horaire et le froid nous ont forcés à rentrer, juste après avoir pointé la lunette sur la lune, provoquant l’émerveillement des plus jeunes :
– « Oh, c’est beau,
– on voit des cratères partout,
– on se croirait tout près,
– trop dément ! »

Je pressens aux beaux jours des samedis soirs sous les étoiles.

Fultrix.

PS.Pour les amoureux d’astronomie, quelques détails, .

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s