C’est pour ma Tata …


Oeuf de PaquesC‘est samedi soir.
Bientôt minuit, l’heure du crime en quelque sorte !
Je termine un dessin et me dit qu’il ne va pas falloir tarder à rejoindre Morphée.
Alors que j’entame ma ronde de nuit, quelqu’un toque à la porte.
Je m’immobilise.
Deux voix jeunes négocient entr’elles sur le perron.
Elles chuchotent.
L’une argumente, l’autre réprouve.
Ce ne serait donc pas un voisin en détresse ?

Je suis à un mètre de l’entrée.
Je cherche à sortir du champ tout en envisageant une embuscade. (Je regarde trop de séries TV!).
Si ce sont des voleurs, ils sont idiots : toquer et vouloir pénétrer chez moi par la rue, cela manque de discrétion !
Je mets cela sur le compte de l’inexpérience ou du guet-apens …

Mon visiteur du soir insiste : il re-toque alors que l’autre voix le décourage.
J’interroge derrière la porte :
– « C’est pour quoi ?
– zoriépahein neuf ?
– … !? »

J’entrebâille, courageusement, la porte, tout en calant mon pied à l’arrière pour empêcher une tentative d’ouverture forcée …
– « Je vous demande pardon ?
– ‘z’auriez pas un œuf ?
– A bientôt minuit ?! Vous dérangez le monde pour çà ?
– Ben, c’est pour ma Tata . Elle enterre sa vie de jeune fille et on voulait lui faire un gâteau …
– Bon sang les filles, vous n’avez pas le sens commun ! On ne dérange pas les gens à cette heure pour un œuf ! Je n’ai rien pour vous. Bonsoir ! »

Je referme la porte alors que la jeune fille me lance un regard courroucé et s’éloigne.
Mon mari sort de l’ombre du couloir et m’interroge du regard.
– « J’hallucine », lui dis-je. « Il est minuit et deux bécasses, qui ne sont même pas de la rue, ni même nécessairement du quartier, parcourent la ville à la recherche d’un œuf ! Et pas contente que je refuse, la môme ! »

A l’étage, les plus jeunes s’esclaffent au contenu de l’invraisemblable requête.
« Du grand n’importe quoi ! » comme dirait l’aîné.

Franchement, qu’avait dans la tête cette gamine avec sa copine ? Elles avaient le « total look » de l’ado à la page : silhouette « d’un manche à balais », trop de maquillage aux yeux, mais sans fard aux joues sur un teint trop blanc, les cheveux à la coupe au carré dégradé jusqu’aux épaules, le sac à main dans le creux du coude gauche et le téléphone en main droite. J’oubliais, les ongles peints en noir …

Mon Dieu ! Avec ce genre de remarque, je me fais l’effet d’une vielle chouette qui ne comprends rien au monde actuel !

Seule grâce envers ces filles : elles n’ont pas fait usage de la sonnette !
Pour ne pas déranger, sans doute ?!
Décidément, nous ne voyons pas les choses de la même manière …

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour C’est pour ma Tata …

  1. a mon avis elles voulaient que vous ecriviez sur elles
    c’est réussi
    christian

  2. Question dit :

    Le temps passe et les oeufs durent. Daniel Prevost
    et dans un autre style :
    L’insouciance est le seul sentiment qui puisse inspirer notre vie et ne pas disposer d’arguments pour se défendre. F.Sagan
    … pensez à elles ….pour pâques 😉

    • fultrix dit :

      Ma tête d’œuf vous plait donc tant que cela ?!

      C’est fou ce qu’il est possible de faire avec des enfants, des œufs durs, des colorants alimentaires, à la saison de Pâques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s