Le crocus de Kells


Il y a quelques temps, j’ai photographié des crocus .
Avec le gros plan d’une fleur d’un jaune particulièrement intense, le schéma d’un entrelacs celtique m’a littéralement « sauté aux yeux ».
Entrelacs celtique crocus
Et depuis, je trace, entrelace, imbrique ou combine des figures géométriques dans un esprit celtique que je n’espère pas trop dénaturer.
Je reste persuadée qu’il me faut une rosace pour le pistil, trois cercles pour les pétales intérieurs et trois triangles pour ceux de l’extérieur.
Schéma-Crocus de Kells
Je tente le triangle équilatéral tracé au compas, avec des médianes en guise de diamètre pour les cercles et une rosace obtenue par le chevauchement de figures …

Pour l’aspect esthétique, il s’agit d’une question de goût. Selon moi, cette première version relève plus de la ferronnerie d’art que de l’enluminure.
Ferronnerie crocus
Bref, je suis déçue.

Alors, pour améliorer mon projet, je consulte mes livres sur le sujet.
A bien y regarder, il faut ab-so-lu-ment un tracé d’un seul jet, comme un labyrinthe (mais aussi, et ).

« Mais dans quelle galère … » etc … Molière me nargue (acte II, scène 7 ) et mon cher et tendre, aussi !

Je tente une nouvelle figure : trois arceaux entrelacés et trois anneaux selon le principe du nœud marin … Rien de bien formidable au final.
Argh !

Décidément, tout cela demande trop de temps pour un résultat des plus insatisfaisants.
Règle, compas, équerre, gomme et taille-crayon … il faut tout reprendre ! Et j’accumule les feuilles et les dessins.

Pour me souvenir des différentes étapes, je photographie chaque stade, un peu comme des calques pour les programmes de dessin ou de retouches photographiques.

Finalement, j’ai une « révélation » (forcément divine!) avec l’histoire du livre de Kells  : il me faut des arcs de cercle et un triskel .
Misère !
Les ellipses sont des figures risquées.
Il faut déplacer les centres de cercle et adapter les rayons aux derniers points tracés …

Tout se complique avec l’effet de ruban pour doubler le trait. Je ne souhaite pas obtenir une composition impossible à la manière de Escher .

Alors, comme vous l’avez observé à la lecture de cet article, me voici avec divers projets confrontés à mon modèle. Je suis incapable de trancher en faveur du plus « celtique » …

Ces œuvres de l’esprit, « à la manière de » m’ont donné du fil à retordre, pour le plus grand plaisir des yeux, je l’espère.

Serie de Crocus en couleurs de Kells

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le crocus de Kells

  1. Ping : Les crocus de Kells | Histoires naturelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s