Quand le pape devint homme


Longtemps, le pape fut le représentant de Dieu sur terre.
Longtemps, la doctrine de l’Eglise fut élaborée lors de Conciles, après conciliabules, tractations entre pensées, ordres, obédiences, chapelles …
Puis, s’est imposée par le Concile œcuménique de Vatican I en 1870 l’infaillibilité du pape, véritable « bouche de Dieu ».
Le pape devenait Dieu, ou presque.

Infaillible, indéboulonnable, donc, au propre comme au figuré.

L’Histoire récente démontre que les idoles tombent, les régimes politiques aussi. L’Etat du Vatican n’y échappe pas.
Si la volonté du pape s’exprime dans une bulle, la Cité de Dieu est dans le siècle, à Rome, n’en déplaise à saint Augustin.
Les certitudes vacillent.

Autant l’exemple de l’agonie de son prédécesseur a été terrible, autant cette retraite n’est pas que spirituelle. Il s’agit aussi de l’aveu de faillite d’un homme ( qui n’est qu’un homme ), de cette prétendue infaillibilité papale, du message sacrificiel et messianique.

Cette retraite est formidable de lucidité, de courage mais aussi d’abandon entre les mains de Dieu.
Une grandeur et une décadence tout à la fois … et toutes à la Foi.
Sa force réside dans cette faiblesse.
Elle remet l’Homme à sa place, face aux idéologies … périssables.

Une autre Doctrine est à promouvoir tandis que l’institution, pour se régénérer doit entreprendre sa révolution.
Vaste programme, digne d’un Dieu ou d’un prophète, pas forcément unique.

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Débats et société, Politique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Quand le pape devint homme

  1. question dit :

    HABEMUS PAPAM!

    • fultrix dit :

      « habent papam » !

      Pour tout savoir sur les saints François les plus emblématiques :
      Saint François d’Assise
      Saint François Xavier, fondateur de l’ordre des Jésuites

      Donc, une idée de pauvreté mais aussi de simplicité et de contact plus direct avec les fidèles « de base ».
      Avec la référence jésuite, il y a l’envie d’évangéliser (pour un endoctrinement de quel ordre : novateur ou conservateur ?) mais aussi de s’adapter aux « particularités locales » afin de mieux s’intégrer (séduire ?) aux nouveaux convertis.
      Mauvaise langue, je vous dirais bien : « méfiez-vous des jésuites, ce sont les pires » … à cause de leur casuistique (l’art de couper les cheveux en quatre).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s