Le gouvernement Hollande, en paroles et en actes.


Tout le monde guette l’actuel gouvernement.

Nous avons eu droit aux « cent jours », aux déclarations pour la loi de finance rectificative, la conférence de presse du Président et autres bilans à six mois.
Je vous passe les couvertures de magazines toujours promptes à la critique, surtout si cela fait vendre.

Ne bénéficiant plus des rodomontades de l’équipe précédente, bien des gens se trouvent dépourvus, en manque de scandales, potins, et autres sujets à polémiques.
Alors, pour savoir ce qui se promet, se dit et se fait, il existe une solution : éplucher le journal officiel.
Heu, y’a pas de photos glamours et à lire, c’est raide comme un piquet de la justice…
Mais c’est de la première main, du sûr, du sérieux, du lourd, quoi.

Alors, c’est parti !

Tout d’abord, le gouvernement a été propulsé aux affaires par des électeurs en gros manque de justice et de protection dans un monde en mutation avec des choix aux conséquences socialement catastrophiques.
Le candidat à promis peu mais a évoqué :
– plus de la protection sociale (avec la retraite pour ceux qui ont les trimestres mais pas l’âge « couperet », avec la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire),
– le verdissement des projets industriels,
– la volonté de réduire la rémunération des élites (les rémunérations présidentielle et ministérielle, les salaires des grands patrons du secteur public, entr’autre)
– la réforme des rythmes scolaires avec le retour à une semaine de quatre jours et demi
– le mariage pour tous
– le vote des étrangers aux élections locales
– la création des emplois d’avenir pour les jeunes en difficultés

Et face à des événements, nous avons entendu en annonce :
– des zones avec des renforts de police
– des projets de lois sur la proposition prioritaire de rachat d’une entreprise par ses salariés
– sur la rapide réécriture de la définition du harcèlement sexuel

Que dit le Journal Officiel, pour ce que j’en ai trouvé ?

  • pour la protection sociale :
    le décret sur les  retraites  permet aux détenteurs de trimestres, remplissant les conditions, de partir sans attendre la limite d’âge , tandis que la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire est portée à plus de 18% entre l’ancien et le nouveau taux,
  • Sur les plafonds des livrets d’épargne exonérés d’impôts :
    pour le livret A le plafond est porté à 19 125 euros tandis que celui du Livret de Développement Durable-ex Codevi est doublé (soit : 12 000 euros) et la gestion des fonds collectés par les divers établissements est réaménagée, histoire de se répartir le « trésor », ce qui est très utile en période de pénurie de liquidités inter-bancaires …
  • le verdissement des projets industriels, n’est plus qu’un souvenir avec le changement de ministre, trop vert pour ce poste, visiblement ! Il suffit de comparer les listes des ministres, en première formation, en seconde formation, le tout sans remettre en cause les alliances nouées avant les élections …
  • la baisse de la rémunération des « élites » :
    Il a été décidé que les montants seraient revue à la baisse, c’est écrit. Mais quant il s’est agit de revoir dans les texte la sorte de grille indiciaire du gouvernement et du président de la République, le contenu de la loi de finance rectificative de l’été a été partiellement retoqué par la décision du Conseil Constitutionnel du 9 Août 2012. Le temps de retranscrire sous forme de décret le contenu de l’article 40 de la loi de finance rectificative, tout est rentré dans l’ordre mais a révélé une belle anomalie qui fera l’objet d’un prochain article …
    par contre, pour les salaires des grands patrons du secteur public, ça se serait fait plus facilement, lors d’un Conseil d’Administration …Sachant qu’il y a dans les dossiers législatifs en cours un texte visant à revoir les conditions de cumul des rémunérations et des postes pour les dirigeants.
  • la contribution exceptionnelle des très hauts revenus, article 4 de la loi de finances rectificative du mois d’Août : ne pas confondre avec la nuit du 4 août … mais la perfide Albion se fait déjà à l’idée d’accueillir les nouveaux migrants.
  • Sur la fin des exonérations de charges sociales sur les heures supplémentaires, c’est la fin de l’argumentaire « travailler plus pour gagner plus ». Désormais, il faut payer à  proportion de ses revenus, ce qui sous-entant que si cela ne suffit pas pour vivre, il faut demander plus à l’employeur …
  • la réforme des rythmes scolaires avec le retour à une semaine de quatre jours et demi : Ce n’est, à ce jour, qu’une évocation dans les attributions ministérielles.
  • du mariage pour tous : c’est en cours de discussion et cela défraye la chronique, de façon transversale. L’affaire n’est pas mince. Le texte et les amendements envisage de passer d’une structure familiale basée sur la transmission du patrimoine par le sang à la la création d’une structure « familiale » basée sur l’Amour, même si les droits qui y seront rattachés auront un petit quelque chose du parfum de « petit-bourgeois accroché à ses privilèges ». J’observe que le discours des pro-textes n’a plus rien a voir avec celui de ceux qui réclamaient autrefois le simple droit à vivre leurs différences dans le respect et sans discriminations pénales … La dépénalisation et les FIV sont passées par là et tant pis si la gestation pour autrui reste interdite en France … Après tout, allons jusqu’au bout de la logique Mariage/Adoption/Mère porteuse/FIV/Succession…
  • du vote des étrangers aux élections locales : affaire classée, sans doute trop sensible.
  • la création des emplois d’avenir pour les jeunes en difficultés :
    Elle fait l’objet d’un dossier législatif . Un décret organise déjà le Contrat Unique d’Insertion tandis qu’une loi installe la création des emplois d’avenir en enrichissant le code du travail d’une section 8, avec un pan réglementaire par la grâce d’un arrêté avec procédure d’urgence (cela n’est pas réservé au seul vote et débat de lois …) pour leur entrée en vigueur, leur financement  sans oublier le calcul de la rémunération par l’Etat de ces nouveaux contrats.
  • sur la mise en pratique de la réforme de la Taxe professionnelle avec la détermination de qui paye la CET, cotisation (attention à la sémantique ! ce n’est pas une taxe !) dont les taux relèvent de la compétence des collectivités territoriales seules…

Et face à des événements, nous avons entendu des annonces :

  • des zones avec des renforts de police :
    Sans véritablement savoir s’il y a des créations de poste, la gendarmerie du secteur sud aidera les forces de la police nationale de Marseille tandis qu’à Sathonay, la gendarmerie verra ses compétences augmentées de celles de police nationale pour la région sud-est )
  • de projets de lois sur la proposition prioritaire de rachat d’une entreprise par ses salariés : pour l’instant, c’est une annonce de projet de texte, mais l’idée développée lors d’une émission radiophonique paraît intéressante.
  • sur la rapide réécriture de la définition du harcèlement sexuel : C’est réglé
  • quant au sempiternel dossier de l’égalité homme/femme dans le monde du travail, nouvelle circulaire et une énième proposition de loi en cours de discussion.

J’avais prévenu : c’est indigeste mais quasiment exhaustif !

Fultrix.

Pour les amateurs de comparateurs de promesses : http://www.promessometre.fr/
Si la gendarmerie vient renforcer la police nationale à Marseille, il reste des difficultés au sein de la police municipale de la ville, si j’en crois les appels à la grève générale

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Alertes juridiques, Politique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le gouvernement Hollande, en paroles et en actes.

  1. question gazon... dit :

    Bonjour,
    Il y a vraiment des fois ou votre travail de fond me laisse sans voie/voix
    J’en reste admiratif !
    …. un mono mais alors très mono-maniaque

    • fultrix dit :

      Si je manque d’idée d’article, un jour, je tenterai bien l’expérience avec le précédent gouvernement car il serait intéressant de tenter la distinction par les textes d’un gouvernement dit de gauche face à autre dit de droite …

      Merci pour votre compliment.
      Votre mono-mamie, à la gomme, à défaut de ne plus tenir la route, évolue et se décline en produits qui piquent ma curiosité …
      « Private joke » 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s