Arnaque au soleil


Depuis plusieurs semaines, des correspondants téléphoniques tentent de me placer des panneaux photovoltaïques.
Avec un nom qui rappel celui d’EDF, le démarcheur explique avec précautions oratoires et périphrases que :
– il s’agit d’un programme relevant de l’action gouvernementale.
– les travaux ne seront pas à votre charge
– vous revendrez l’électricité à EDF à bon prix.

Avouez tout de même qu’il serait « ballot » de passer à coté de cette superbe occasion !
Il s’agirait en quelque sorte d’une action philanthropique pour réduire votre facture, de la part d’EDF.

La mariée est trop belle, galants, passez votre chemin !

En guise d’introduction, l’interlocuteur enjolive l’affaire sous couvert de recherche de pavillon-témoin à fin de promouvoir le photovoltaïque, pour son entreprise ou pour le compte d’EDF.
La dernière fois, il s’agissait carrément d’une opération de zone-test avec repérage du quartier pour son ensoleillement exceptionnel …
Exceptionnel, en effet, pour ses précipitations ! Un climat capable de rendre neurasthénique un Anglais, c’est dire !
Ah, ah, ah, ces parisiens, quels farceurs !

Mais comme la personne insistait pour me placer un rendez-vous avec un technicien, sans engagement de ma part, j’ai tenté le diable :
– « D’accord pour le passage du spécialiste, mardi après-midi.
– Donc, il verra monsieur et madame ?
– Ah non ! Que madame ! Monsieur travaille.
– C’est dommage, mieux vaut dire 19 h alors.
– Pas de chance, monsieur n’a pas d’horaire et ne souhaite pas avoir de rendez-vous de ce genre après sa journée.
– Oh, alors j’ai 20h ou 21h à vous proposer ?
– Sans me montrer impolie, comprenez que mon époux me délègue ce genre de truc. Donc, le rendez-vous c’est un après midi, avec madame, ou rien. En plus, pour apprécier l’orientation, la journée me paraît plus indiquée … »

Pas de chance, ma phrase s’est perdue dans le circuit, la conversation a été coupée.
Fichue box !
Me croyant sauvée par la défaillance momentanée (et opportune) de mon opérateur, quelle ne fut pas ma surprise d’entendre chanter le combiné, l’écran me signalant un numéro masqué.
Nouvel interlocuteur, même société :
– « Excusez-nous, madame, nous avons été coupés ! Donc pour votre rendez-vous …
– Ce sera avec moi-seule, en journée, ou rien, comme je l’expliquais tout à l’heure.
– Alors ce ne sera pas possible ! »

Clic !

Pas d’excuse, juste un raccrochage brutal.
Gonflé !
Moi aussi !

En fait, la précédente coupure de l’entretien était volontaire : le supérieur a pris le relais du télé-démarcheur en difficultés. En masquant son second appel, il espérait ne pas être refoulé. Beaucoup de gens ne décrochent pas en reconnaissant le numéro …
Pas de chance, mon journal téléphonique a conservé le numéro, la date et l’heure du premier appel.
L’interlocutrice numéro deux, Sarah Machin, n’avait de commun avec mon premier contact que le nom (je lui avait demandé de répéter son nom au second appel !). La voix n’avait plus l’accent,la tessiture, ni le rire nerveux de la brousse…
En fait de technicien, mon rendez-vous aurait été un commercial, sans doute aussi malin que les démarcheurs à domicile défrayant régulièrement la chronique journalistique ou judiciaire, qui use la patience des clients jusqu’à l’obtention de la signature du contrat.

Sordide !

Fultrix.

Mise à jour en date du 28/11/2012 :
Je viens de trouver un dossier législatif souhaitant mettre un peu d’ordre dans les démarchages téléphoniques, affaire à suivre, donc.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Arnaque au soleil

  1. J’ai eu à calmer les ardeurs dans la commune dont je m’occupe de ce type de malfaisants : c’était allé plus loin et les démarcheurs avaient réussi à faire signer une demande de crédit aux malheureuses victimes. Il avait fallu remonter à la source, alerter EDF et les choses s’étaient calmées.

    Je confirme : sordide !

    • fultrix dit :

      Bonjour Michel!
      Figurez-vous qu’il se trouve deux types de démarcheurs à « domicile » :
      – ceux qui se déplacent chez vous (commercial-canibal)
      – ceux qui vous téléphonent et qui remplissent à distance votre demande (celle dont vous ignorez l’existence jusqu’à ce que vous découvriez votre changement d’abonnement,téléphonique, énergétique ou autre) …

      S’en dépêtrer relève du parcours du combattant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s