Maman les p’tits bateaux …


J’ai accompagné, au pied levé, un groupe d’élèves de CM2, en classe de voile.
Dans le cadre des animations et découvertes sportives, leur école a bénéficié de cours d’initiation à la navigation.
A défaut de bords de mer, les voilà transformés en marins d’eau douce, sur un plan d’eau, bassin d’orage à l’origine …

Pour rallier la base nautique, nous avons pris un bus scolaire.
En doublon avec l’enseignante, j’ai passé en revue les dix-huit têtes et vérifié l’attache de leur ceinture de sécurité. A cet âge, le « clic » est acquis, quasi automatique … lors de sorties scolaires, pour le moins.

Les enfants descendent du bus puis passent déposer leur paquetage au vestiaire.
Les bateaux sont en place, au milieu du plan d’eau.
Pour les rejoindre, un seul moyen : le hors bord.
Autant dire que pour les jeunes, le pneumatique à moteur, c’est LE moment de plaisir.

Après transbordement des moussaillons par équipage de deux, en deux équipes (les rouges et les verts) la leçon commence.
Il s’agit de prendre un objet dans le bateau amarré et dédié à une équipe puis de rallier celui de l’équipe adverse pour l’y déposer. A la fin de la séance, le moniteur compte le contenu de chaque bateau et attribue les points. L’idée est de faire tirer des bords, d’aller dans le vent, manœuvrer en approche, croiser les autres et aborder sans perdre de temps.

Pour savoir où est le vent sur le bassin, il suffit de traquer les rides de surface. Mais pour cette fois, la ride n’est point houleuse. La météo promet du vent entre 5 à 25 Km/h (1 à 14 nœuds). De fait, nous aurons eu entre 1 et 6 nœuds.
Pour les enfants, c’est particulièrement tranquille.
Dans les binômes, l’un barre, l’autre s’occupe de la voile.
Il s’agit surtout de surveiller la bôme pour ne pas s’assommer, en cas de changement de vent ou de direction avec le gouvernail …Parce que les enfants bavardent, les bouts se détendent et les voiles se dégonflent. Le cap n’est plus fixé par le gouvernail.

Les marins se montrent confiants et optimistes dans la capacité de leur équipe à gagner, les embarcations aussi …!).
Le bateau à moteur circule en tant que de besoin entre les embarcations pour distribuer conseils, recommandations et rappels aux consignes de sécurité.
Les petites mains sont interdites de trempette (même si c’est rigolo, même si le sillage est joli, même si …) parce qu’elles peuvent rencontrer un hameçon qui traîne entre deux eaux, perdu par un pêcheur.

Et puisque nous parlons du pêcheur … Il est un co-usager difficile à vivre sur le plan d’eau. Selon lui, les enfants osent venir s’emmêler dans les lignes, effrayer le poisson avec leurs cris, sans oublier le sillage du bateau (surtout à moteur) qui perturbe « les hôtes de ces eaux » et accoste sans précaution sur les berges … « Déjà qu’il faut supporter les promeneurs et leurs chiens qui viennent renifler les installations » …
Nos amis pêcheurs ont juste oubliés qu’ils sont sur un plan d’eau artificiel, en plein centre bourg (faut pas exagérer non plus!) et qu’à moins de deux cents mètres de là, coule la rivière, ses berges et ses écluses et que l’ensemble du département est répertorié comme zone de pêche touristique …
Ce n’est donc pas la place qui manque !

Mais le temps passe et il faut sortir de l’eau, remiser les embarcations. Autant le hors-bord file droit, autant les voiliers sont obligés d’aller sur bâbord pour prendre le vent et revenir à la base …
Les joies de la marine à voile ! Mais ce genre de contrainte n’est pas facile à comprendre pour les terriens.
J’aide à tirer au sec les coques, dérives et safrans repliés. Le mat est également déposé. Chaque chose à sa place puis les adultes entreposent à la verticale les « baignoires », tandis que les enfants partent se changer.

Le bus nous attend et nous ramène à l’école après deux heures et demi de sport tranquille.

Quand il faudra reprendre au printemps, avec un petit soleil de saison, la sortie sera bien agréable.

J’ai hâte de voir cela !

Fultrix.

Pour les calculs et conversion de mesures nautiques .
Pour les amateurs de physique des ondes et houles.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s