Hospěs, Hostiă, Hostis, Hostus *


Ou « Quand le navire-hôpital prend l’eau » …

Depuis de longs mois, le sujet me taraude.

Je vois passer les réformes dans le Journal Officiel ou aux infos, j’entends des histoires de malades, je lis des blogs de médecins et des expériences personnelles me confrontent à une réalité peu reluisante : l’hôpital tel que je l’ai connu n’existe plus.

Et je le regrette.

Et ce n’est absolument pas la « faute à pas de chance » … Et c’est ce qui me révolte le plus.

Je suis une fervente admiratrice de la médecine moderne.
Toutes ces découvertes qui sauvent des vies et toutes ces « blouses blanches » dévouées, tout le monde devrait pouvoir y avoir accès.
Ce n’est pas tant la guérison pour tous que j’invoque mais le droit à tous de bénéficier du meilleur.
Sinon, c’est la notion de la « perte d’une chance » décidé par des Hommes cupides et stupides qui est insupportable et indigne d’une espèce réputée grégaire !

Pour lutter contre l’obscurantisme, les superstitions et la cruauté de la Vie, seul l’acharnement à comprendre et à partager le meilleur garantit la survie du groupe.

Chaque individu est irremplaçable, une étude universitaire l’a mis en équation …
Il est plus coûteux pour les finances publiques de la Nation de palier une absence ou une incapacité d’une personne que de la remettre d’aplomb, quelque soit le temps consacré à ce secours.

[EtudesFrais de santé  –  Valeur de l’Homme instruit ]

Revenons à l’Hôpital.

Lasse de lire les lois, rapports, plans et préconisations de gens qui seront soignés « pour le mieux » alors qu’ils exigent que les anonymes soient traités au « moins coûtant », que les « blouses blanches » remplissent de la paperasse pour justifier de leur « travail » (alors même que ce remplissage  ôte du temps à l’activité de soin qu’il faut par ailleurs rentabiliser … le cercle infernal, puisqu’il faut alors sabrer dans les gestes professionnels – praticiens transformés en presse-boutons- , au détriment du patient pour le soin, du professionnel pour le travail, de la compétence et de la reconnaissance …) … je souhaite que ceux qui « font » l’Hôpital dénoncent les choix retenus lorsqu’ils sont surtout comptables, contraires à l’objectif du soin et se font aux seuls bénéfices de ceux qui les exigent.

J’espérais réaliser une série d’articles sur ce thème avec des professionnels, des élus et des patients …
Les professionnels ont fait mieux que cela, ils ont fait des propositions concrètes.

(A suivre …)

Fultrix.

* Hospěs = l’hôte qui reçoit – Hostiă = la victime , expiatoire – Hostis = l’étranger, l’ennemi – Hostus = produit de la cueillette de l’olivier, de son pressage …

 

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Choix de société, Chroniques, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Hospěs, Hostiă, Hostis, Hostus *

  1. Ping : Hospěs, Hostiă, Hostis, Hostus (2) | Calami, ite !

  2. Ping : Hospěs, Hostiă, Hostis, Hostus (3) | Calami, ite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s