Vacances de rêve !


Voici un séjour comme je souhaite en connaître chaque été, jusqu’à la fin de mes jours.

Je suis crânement partie à l’étranger avec la tribu terrible, dans un pays merveilleux où chaque mètre parcouru mérite une centaine de photos, le nez en l’air, d’explications historiques, sociologiques ou géographiques … et où il est possible d’espérer une conversation réelle et sérieuse avec des locaux ouverts sur le monde, les étrangers, des pratiques et des techniques innovantes …

Je suis partie dans un monde merveilleux, celui de la culture, de la connaissance et de l’intelligence.
Cette année, cet endroit magique se situait en Italie, plus précisément à Vérone, dans la province de Vénétie.
Cette année, ce monde avait encore plus de valeur par la grâce de la barrière de la langue que l’ensemble du groupe ne maîtrisait pas.

Mais une telle félicité se mérite : 14 heures de trajet en voiture, roulage et pauses comprises, avec deux conducteurs, des cartes routières en soutien logistique auprès de la blonde du GPS et un démarrage à 2h30 du matin.

Bref, ce fut l’aventure.

Il faudrait peut-être approfondir le sujet mais qui a envie de lire un journal de bord plus destiné à fixer le déroulé d’une journée et des visites que de narrer auprès d’un public acquis, un roman familial ?

Autre satisfaction née de cette villégiature : ma découverte puis maîtrise progressive d’un logiciel libre, Gimp, qui permet l’élaboration d’album photos, la mise en page, le découpage de clichés numériques.
Une seule chose vient gâcher mon plaisir de l’été : le retraitement des 525 clichés réalisés en 12 jours !

Plus que de vous relater par le menu nos pérégrinations, j’envisage de mettre en ligne certaines pages de cet album. C’est une façon de vous faire partager ce voyage tout en m’engageant à vous en rendre compte, entre d’autres nouvelles ou informations.

Il faut que je peaufine ma mise en ligne. Je vais devoir réfléchir plus sérieusement aux difficultés techniques que cela peut représenter.

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Vacances de rêve !

  1. Lisande dit :

    « et où il est possible d’espérer une conversation réelle et sérieuse avec des locaux ouverts sur le monde ». C’est vrai qu’aller à l’étranger nous apprend une chose : la France semble posséder beaucoup moins de bilingues que n’importe quel autre pays (ne serait-ce que l’anglais!). Il faut dire aussi qu’en tant que Française, j’ai rarement besoin de m’exprimer en anglais 😛
    Par contre, même si je ne dénie pas les qualités du logiciel Gimp qui est le plus fonctionnel parmi les logiciels libres qu’il est possible d’installer sous Linux, j’avoue que j’ai parfois du mal à trouver l’option de retouche qui correspond à ce que je souhaite obtenir et je perds du temps chercher une astuce qui en combine plusieurs…. Photofiltre a encore ça de bon qu’il est assez intuitif même si plus limité que Photoshop ou que Gimp je crois.

    • fultrix dit :

      Il se trouve que même en France, il m’arrive de « faire prendre l’air » à mon anglais. Il y a parfois des voyageurs qui se perdent dans mon patelin … et qu’il faut bien dépanner, jusque dans les magasins ! A défaut de maîtriser la langue, la stratégie de la périphrase suppléé !
      Concernant Gimp, je me concentre sur l’usage des calques, de l’adaptation des tailles d’image, du redécoupage et parfois du redressement d’angle de vue.
      Je sais qu’il est possible de flouter ou modifier la luminosité. Comme je ne me souviens pas toujours de la manœuvre, j’appelle « mon technicien maison » :p

      • Lisande dit :

        Mis à part bien sûr les Anglais et anglophones qu’on dépanne à l’occasion je veux dire. En Suède, soit que le tourisme est si fort, soit que c’est ancré dans leur culture à cause du vieux commerce avec les Indes Orientales, j’ai été flouée de voir autant de gens dans la capacité de parler anglais que ce soit dans les hauts-lieux touristiques et mondiaux (aéroports, fast-foods, musées, …) ou dans la rue et dans les petites boutiques. Je garde le souvenir d’une petite dame assez âgée m’accostant d’elle-même à 9 du matin dans la rue vide pour me demander si j’ai besoin d’aide et passer facilement du Suédois à l’Anglais sans se démonter. En France, on se fera des grosses suées et on aura plus de mal à faire une phrase correcte.
        En gros, on a le même usage que Gimp (et les autres logiciels de retouche sous Linux ne proposent même pas les options dont tu parles). Photofiltre a l’avantage d’être facile pour bouger les contrastes, etc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s