Fichier, Fichage … Flicage … sans prévention !


Moi, au lycée, j’ai eu droit au numéro INSEE et puis c’est tout… et le minitel (je dis bien MINITEL) ne permettait pas encore de s’inscrire à la fac’ …
Certains trouvent cela visiblement insuffisant : il faut immatriculer les élèves, autrement.
Pourtant, à chaque fois le projet de fichier est réformé en tout ou partie (précédent article )
Pourtant, à un moment, il faut savoir sortir du système scolaire. Qu’advient-il alors du fichier et de la personne dans ce cas ? L’employeur pourrait-il y accéder ? Et le droit à l’oubli d’écart de langage, d’évaluations diverses nécessaires à une meilleure orientation selon les capacités (du moment), de l’élève ?

Et puisque le fichage des personnels de l’Etat est une excuse pour que chaque ministère dispose de son ficher, voici le petit dernier pour l’Education Nationale et appréciez le soucis du détail : il ne manque plus que le nom du chien de la famille, ou presque !

Tout et n’importe quoi pour centraliser et fliquer, retoquer ! A travers la CNI biométrique , projet rejeté par le Conseil Constitutionnel.

Ce qui est vrai pour les fichiers vaut aussi pour l’établissement de code. Avec l’inflation de textes, il a fallu opérer un travail de collation et de mise en cohérence. Notez bien l’intitulé des codes et vous connaitrez les « centres d’intérêts » des gouvernements qui les organisent : création du code de la sécurité intérieure (petit nouveau d’avril 2012) et le code de la défense (que j’ai découvert durant l’occupation des raffineries de pétrole en hiver 2010)
Si l’Etat fiche et contrôle au plus près, il ne faut pas s’étonner que les entreprises suivent le mauvais exemple, signe également que les employeurs ne connaissent plus leurs employés, s’en méfient et ne sont eux-même plus « humains » mais « totalitaires ».
J’avais déjà eu l’occasion d’évoquer le sujet, ici.
J’y vois une forme de perversion avec l’arrêté établissant le fichier des contestations des PV de contraventions … qui soulève bien des indignations, ici et .

Autre soucis découlant du précédent : que faire du fichier si personne, à la suite, l’analyse ou le commente ? Que faire d’un fichier qui en lui-même n’empêche pas tel ou tel évènement ? Les fichiers sont comme les caméra de surveillance : ils témoignent mais n’empêchent pas la commission d’infractions …
Il est des fichiers comme des dissolutions de groupement de fait : une fois prononcé que se passe-t-il ensuite ?
Visiblement, il manque les personnels nécessaires, s’ils ne sont pas simplement insuffisants. Les Hommes valent mieux que des fichiers !

Fultrix.

Allez, un dernier pour la route : comme les informations commerciales ne passent pas toujours entre les greffes des tribunaux de commerce et que tout le monde ne lit pas le BODACC, la banque de France marque les situations des entreprises au FIBEN (voici ce qu’en dit la notice)

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Alertes juridiques, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Fichier, Fichage … Flicage … sans prévention !

  1. si je peux me permettre , excellent travail fultrix, vous devenez une spécialiste avec vos billets sur le fichage et vos allez retour d’un texte à l’autre nous font percevoir la toile d’araignée dans laquelle nous sommes pris
    christian

    • fultrix dit :

      Merci pour votre appréciation!
      De votre part, ce n’est que meilleur !
      Dans le domaine des sciences, un ami m’a fait remarqué que la volonté de tout controler était montée d’un cran avec des choix de financement à très court terme (3 ans) dans des domaines nécessitant 8 à 10 ans d’exploration …avec obligation de justifier des choix d’investigation. C’est pire qu’aux USA.La méthode a des relents de stalinisme, un comble pour un tel gouvernement !

  2. g dit :

    zut, moi qui croyait en le dieu cnil…

    • fultrix dit :

      Pour certains, « dieu est mort ».
      Pour d’autres, ce sont ces représentants qui voient leurs effectifs se réduire comme une peau de chagrin (à raison d’un sur deux).
      C’est là, selon moi que réside la peine (dans les deux sens du terme !).

  3. Ping : Les écoutes judiciaires dans les oreilles et les mains du privé … | Calami, ite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s