Un musée « Ambroise Paré » pour ma ville !


Châteaux de Laval

Châteaux de Laval

Je relaie ici la « supplique » d’une copine qui ne comprend pourquoi la ville natale du grand homme  n’envisage pas de le mettre à l’honneur depuis 510 ans, mis à part une statue mal placée.

Evidemment, il ne s’agit pas pour elle d’ériger tout de suite un bâtiment mais de commencer par une animation virtuelle au détour d’une exposition ou d’une inauguration d’école paramédicale, d’une caserne réformée …

Je publie donc le dossier qu’elle a remis à l’élu local en charge du dossier de réaménagement d’une caserne fermée récemment.

Votre avis nous intéresse.

Fultrix.

oOo

L’adieu aux Armées…
Pour une nouvelle histoire du quartier Ferrié.

Projet de rénovation et de dynamisation du quartier Ferrié, pour le rayonnement de la ville de Laval.

Au cours de réunions de quartier, la municipalité a toujours affirmé vouloir :
– réintégrer l’ensemble immobilier de l’ancienne caserne à la ville
– désenclaver cet ancien espace clos afin que les habitants se le réapproprient

A cette fin, il y a eu la volonté de rouvrir les anciens chemins et les anciennes voies.

Il a également été dit qu’il fallait trouver un fil rouge, fil conducteur capable de donner une identité au quartier, à la ville et favoriser le rayonnement économique et culturel du lieu.

L’accent a été particulièrement mis sur la conservation des voies piétonnes (chemins) et le désir d’implantation de la réalité virtuelle, activité d’innovation, à forte valeur économique pour l’avenir du territoire.

Afin d’ancrer cette activité dans l’histoire de notre cité, je vous propose d’y implanter un musée consacré à Ambroise Paré.

Ambroise Paré

Ambroise Paré

Ce choix est justifié pour deux raisons :
– il permet de rattacher l’activité économique et technologique à l’histoire riche de notre cité classée « ville d’art et d’histoire »
– il permet de donner une force et une justification de ce choix pour le territoire face à la mondialisation.

(Nous faisons cette activité ICI en prolongement de celle d’A. Paré et nous le faisons ICI à cause d’A. Paré).

Je me permets de citer les travaux de messieurs Bernard Pecqueur et Gabriel Colletis :
« Plus de dix ans après avoir proposé cette notion de spécificité et la distinction entre une ressource qui existe à l’état latent ou virtuel et sa valorisation ou révélation sous forme d’actif, nous cherchons ici à actualiser nos définitions et à montrer en quoi la notion de ressource/actif spécifique est plus que jamais un outil méthodologique fécond pour appréhender aujourd’hui les enjeux de la mondialisation et de la territorialisation des processus productifs.

Cette territorialisation est le corollaire,selon nous, d’une mondialisation davantage fondée sur l’approfondissement de la diversité (diversité des trajectoires socio-économiques des différents espaces et territoires, diversité des « modèles » productifs, etc.) que sur une supposée tendance générale à l’homogénéisation (celle-ci pouvant s’exprimer cependant dans la production de telle ou telle norme).

/…nous tentons de montrer que le processus de construction ou de révélation du territoire peut être utilement éclairé par les notions de « patrimoine » mais aussi de ressource spécifique. »

Avec l’implantation d’une école de kinésithérapeutes ainsi que d’un ensemble d’activités technologiques et entrepreneuriales liés à la réalité virtuelle ou augmentée, le futur musée A. Paré donne une cohésion naturelle à cet agrégat : il est le fil rouge du « soin », du soucis de l’autre.

En effet, des sociétés locales ainsi que des laboratoires universitaires ont développé des logiciels et des travaux axés sur la dentisterie, orthoptie, etc.
Avec l’école de kinésithérapeutes, nous aurons la version « réelle » de ce geste médical de « confort » et d’amélioration de la vie du patient.

Ce soucis se retrouve avec la vie et l’œuvre d’Ambroise Paré.

Ce lavalois du Bourg Hersan, contemporain de l’édification de l’aile « renaissance » du château est considéré comme le père de la chirurgie moderne.

Son innovation technique réside dans la ligature des veines et des artères lors des amputations. Cette action a permis de sauver la vie des amputés sur les champs de batailles. Cet homme s’est également penché sur la création de prothèse afin de faciliter la vie de ses patients diminués.

Pour justifier son rattachement au quartier Ferrié, il faut citer son début de carrière chirurgicale dans les armées de ses protecteurs (des grands princes puis trois rois).

Honorer l’homme :

Il ne bénéficie que d’une statue, oublié sur une place près de la Mairie, sans aucune reconnaissance alors qu’il est du pays et qu’il est le père de la chirurgie moderne.

Enfin, en cette période où l’argent prime sur la valeur humaine, il convient de rappeler qu’il a osé dire au roi Louis XIII qu’il le soignerait aussi bien que les manants…parce que les manants lui permettaient d’acquérir des connaissances pouvant ensuite sauver le roi…

C’est un lavalois du Bourg Hersan.

C’est un ancien chirurgien militaire, il justifie ainsi sa place dans l’ancienne caserne.

Il est le père de la chirurgie moderne avec la ligature des veines et le système du moignon. Il annonce l’action des kinés, l’ergothérapie et les prothèses visualisées par la réalité virtuelle.

Valoriser la ville :

Laval, ville-forte sous l’ancien régime, ville de garnison et ville médaillée « compagnon de la libération ».

Ce fort passé militaire, doublé d’une histoire tumultueuse, car territoire de Marches et traversé par les guerres de religion jusque dans le couple comtal (Guyonne de Laval, née Renée de Rieux, et son époux le marquis de Nesle ou Guy XIX et son épouse Anne Allègre ).

Ambroise Paré est lavalois, barbier chirurgien protestant, contemporain du château neuf.
Chirurgien formé sur les champs de bataille, il travaille à la « réinsertion » des amputés.

Il est le chaînon manquant entre la caserne et les kinés, ainsi qu’entre les prothésistes et la réalité virtuelle ou augmentée.

Un musée matérialiserait cette identité, alimenté par les réserves de l’hôpital, du musée des sciences et les dons de divers praticiens à la ville, sans oublier la trousse d’un contemporain du personnage historique, conservée au vieux château. Bien évidemment, l’apport des technologies pourrait également y être mis en valeur.

Sa statue pourrait être déplacée sur la place d’arme.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Un musée « Ambroise Paré » pour ma ville !

  1. Dr. Andre Pare dit :

    As a surgeon and a Pare I look forward to visiting next year and hope to emphatically verify my own blood relation to Pare. I have enlisted the help of blood typing through the Genome project and have some proof but not all the facts . Thank you ..Andre Pare

    Traduction approximative par Fultrix :
    « En ma double qualité de chirurgien et de membre de la famille Paré, je projette une visite l’an prochain et j’espère sincèrement vérifier l’existence d’une relation entre mon propre sang et celui de Paré. J’ai demandé la détermination sanguine à travers le « projet du génome » et j’ai quelques preuves à défaut de certitude. Je vous remercie .. André Paré »

    • fultrix dit :

      Monsieur,
      Il est amusant que vous ayez autant de point commun avec cet homme remarquable, mal honoré par sa ville natale.
      Si vous envisagez de visiter la ville (Laval, en France, région des pays de la Loire, département de la Mayenne, jumelée avec la ville de Laval, au Québec), vous ne trouverez pas, malheureusement de musée consacré à votre hypothétique aïeul. La Mairie n’en voit pas l’utilité (économique, je suppose) ni l’intérêt. Il pourrait en être différemment si la demande émanait d’une personne ou d’un groupe plus influent qu’une simple administrée …
      N’hésitez pas à nous faire part de votre projet de visite ou les impressions ressenties lors de votre passage dans cette cité de caractère riche de monuments et d’Histoire.

      Pour la version sous-titrée, merci au « traducteur en ligne » :

      sir,
      It’s funny that you have as much in common with this remarkable man bad honored by his hometown.
      If you plan to visit the city (Laval, France, in Pays de la Loire, in Mayenne district, twinned with the city of Laval, Quebec), you will not find, unfortunately, a museum dedicated to your hypothetical ancestor. City Hall does not see the value (economic, I guess) or interest. It might be different if the request came from a person or a group more influential than a citizen …
      Do not hesitate to give us your proposed visit or impressions during your stay in this city of rich character of monuments and history.

  2. Ping : Pour un musée Ambroise Paré | Mar(r)ie de Laval

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s