Des cosmétiques pour les belles plantes !


Lundi, jour des courses : il faut bien se réapprovisionner pour la semaine !

Je pensais déambuler tranquillement entre les rayons, rentrée oblige.
Si j’ai pu échapper aux démonstrations en têtes de gondoles et aux « Fangio en culotte courte » avec leur mini-caddie, j’ai eu en revanche une surprise magistrale au rayon cosmétique !

Voici ce que je découvre :
Graisse à traire !

« GRAISSE A TRAIRE » !

Entre deux tubes de crème bronzante, j’ai cru à une erreur de rayonnage … au détriment de celui du bricolage.

Sans rire !

« Graisse à traire », pour moi, c’est plutôt ce type de produit : Ben oui, pas vous ?!

Je sais, c’est beaucoup moins romantique !

Mais, comprenez ma méprise ! Dans mon placard, « cosmétiques et antibiotiques ne sont pas automatiques », comme le martèle le slogan !
Mon dernier achat de tube de fond de teint remonte à une quinzaine d’année et j’ai épuisé au pinceau mon premier « bâton de rouge » il y a moins de deux ans …

Je n’ignore pourtant rien des tendances et des produits tels que ceux remédiant aux « cuticules déshydratées », les vernis inrayables, les crayons à lèvres, les gloss, les eyeliners, et autres blush, sans oublier les liposomes et les vitamines régénératrices … grâce aux revues « de filles » consultables dans les salons de coiffure et autres cabinets médicaux.
Encore faut-il que je les fréquente … Mais je digresse.

Plus sérieusement, quelle est cette « graisse à traire » ?

Figurez-vous qu’il s’agit d’un produit de beauté pour parfaire son bronzage !

L’appellation vous fait bien rire, messieurs ? Les marques ne vous ont pas oublié, vous avez votre version !

Pourquoi une telle appellation ? Pour des raisons historiques liées à la marque qui la commercialise. Une vielle histoire de produit pour protéger les pis des vaches et aseptiser les trayeuses.

Mais admettez quand même, que l’appellation « graisse à traire », bien que les filles puissent parfois être « peau de vache », c’est difficile à maintenir en terme d’image commerciale !

Et pourtant, des filles achètent !

J’hallucine.

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Chroniques, Les petits riens, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s