La nouvelle annonce de la réforme des retraites


Le ministre nous annonce une modification des règles pour « avant la fin de l’année » qui consistera à cotiser un trimestre de plus … pour l’instant.

Il ne nous reste plus qu’à rester en alerte pour la parution du texte (décret ministériel, si j’en crois l’annonce concernant la loi de 2003).

 

Donc, bientôt, parce que l’espérance de vie s’allonge, il faut cotiser en s’alignant sur cet allongement.

Ce qui revient à dire que l’idée selon laquelle le temps passé à la la retraite (avant de rejoindre le paradis des « bons » travailleurs) pourrait augmenter est une idée insupportable ! Même si nos facultés, notre santé s’altèrent. Il faut donc que la répartition de l’emploi de la Vie soit et demeure immuable, du genre ¼ pour l’école, ½ pour le travail et ¼ pour la retraite.

C’est oublier un peu vite que le temps des études s’allonge, en filière générale.

Heureusement, les réformes successives de l’école, la mise à la retraite d’un fonctionnaire enseignant sur deux, la fermeture de classe sans tenir compte des effectifs, le raccourcissement de la filière bac pro (3 ans contre 4) et l’accent mis sur l’apprentissage vont corriger tout cela …

Cela augure mal des années travaillées « en plus » alors que la santé décline à partir de soixante ans, que le rendement n’y est plus, que l’expérience est devenue une notion « ringarde » et que les « managers » vous déclarent « vieux » dès les 45 ans passés.

Enfin, l’espérance de vie s’allonge aujourd’hui pour les nouveaux-nés à près de 80 ans pour les hommes et 83 ans pour les femmes. Mais ceux qui partent aujourd’hui en retraite sont nés en 1951. Quelle était alors l’espérance de vie de ces enfants-là ?!

 

En plus de l’exigence de l’âge, il faut disposer, en plus, du bon nombre de trimestres pour faire valoir ses droits.

Donc, pour ceux qui ont les trimestres mais pas l’âge, il faut faire du « rab’ » sans espérer une meilleure retraite … Quant à ceux qui n’ont pas l’âge, ils devront rester plus longtemps, si les employeurs acceptent de les garder … Ils risquent donc de recevoir une trop faible retraite pour vivre honorablement. Et pour les « chanceux » qui accéderont à la retraite, leur santé ne leur permettra sans doute pas d’en profiter avec bonheur.

 

Tiens, mais au fait, que deviendra la « pénibilité » dans cette nouvelle mouture ?

Fultrix.

 

 

 

 

 

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Choix de société, Débats et société, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s