La « vertueuse » Allemagne, l’alibi de l’OMC et la décision de la Cour Européenne !


L’information est passée inaperçue ou presque.
L’Union Européenne coupe les vivres aux associations d’aide aux démunis en opérant des coupes de budget pour l’aide alimentaire.
Le sujet est technique.
L’Union avait l’habitude de faire des stocks alimentaires. Cela garantissait les certitudes d’achat de produits en cas de surproduction (souvenez-vous de l’affaire du beurre ou du lait du temps de VG d’Estaing).
Les stocks, d’un entretien couteux, ont été utilisés pour aider les plus démunis. Cela vide les entrepôts et des gens mangent … et le système se pérennise avec une demande puis une décision officielle en 2006.
Mais cela a déplu à l’OMC qui y voyait du soutien, une forme de subvention déguisée, à l’agriculture.
Il a fallu transformer la matière agricole en finances pour maintenir le bénéfice aux associations caritatives qui redistribuent les surplus  aux plus défavorisés.
Seulement le maintien de l’aide change de nature. Donner de l’argent, c’est de la subvention …

Sauf que, couper les ressources aux plus démunis via les associations caritatives, en cette période de crise est mal venu, pour le moins.
Devinez de qui vient la bonne idée ? De l’Allemagne et de la Suède, avec recours auprès de la Cour Européenne de Justice. La juridiction a validé l’analyse présentée.

Comment justifier une telle attitude alors que ni l’OMC ni aucun recours par ailleurs existait ?
Le dossier bloque en commission depuis 2008, date de la crise économique, issue de celle des subprimes. L’Allemagne offre une posture de « gestionnaire vertueux » face à tous ceux qui dérapent (Grèce, et autres PIGS) et ne respectent pas les critères du pacte de stabilité de la zone Euro. Les négociation du G20-Agricole peut être aussi un motif de la position allemande.

J’observe que la position allemande est d’affirmer qu’il faut se soumettre au « plan comptable ». La soumission au Dogme en quelque sorte. Se conformer à la doctrine c’est oublier qu’une doctrine existe pour proposer un modèle intellectuel, pour aider à comprendre un système. C’est également se soumettre à la machine au lieu de créer l’engin pour nous faciliter la vie.

Ce cas allemand est un exemple typique d’un « mensonge innocent de l’économie » développé par J.K Glabraight.

Nombres de réactions hostiles à cette situation se font entendre.
Mais la tendance lourde est là : le pauvre coûte, il est le parfait bouc émissaire en cas de crise. Cela se dit en Allemagne, en France et ailleurs, quand le libéralisme doit gérer une crise économique sans vouloir y faire face.

Fultrix.

Mise à jour, en date du 28/01/2012 :
Un décret met en oeuvre le dispositif d’aide alimentaire par des organismes privés ou publics

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Débats et société, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La « vertueuse » Allemagne, l’alibi de l’OMC et la décision de la Cour Européenne !

  1. Ping : Solidarité européenne : plus les banques que les citoyens | Calami, ite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s