La crise, les conséquences, les choix de société(s)


Figurez-vous que le FMI n’avait pas vu venir la crise qui rodait depuis 2007 ! C’est pas de chance ! Et devinez qui l’affirme ?! Le pôle « inspection » dudit FMI et vous trouverez tous les détails à cette adresse :
http://www.ieo-imf.org

A la suite de cette même crise, de profondes restructurations ont eu lieu, surtout dans le milieu bancaire. Du coup, dans un livre intitulé « les nouveaux empires, la fin de la démocratie », l’auteur, Anne Salmon s’inquiète du poids de ces structures face à nos gouvernements, surtout quand on sait que le chiffre d’affaire de certains groupes dépasse largement le budget de certains Etats …

Un autre sujet est source d’inquiétude : la vente des terres agricoles auprès de puissances étrangères au détriment des populations locales. Un dossier en pdf vous attend sur le site de CCFD-Terre solidaire (www.ccfd-terresolidaire.org).

Enfin, sous nos latitudes, l’idée d’une réforme fiscale prend forme et certains font des propositions :
www.revolution-fiscale.frA vous de faire vos propositions !

Je vous recommande la lecture de la revue « Alternatives économiques » qui a développé ces points.

Fultrix.

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Finances, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La crise, les conséquences, les choix de société(s)

  1. J’ai acheté le livre du même titre
    Il est sur mon étagère , pas mal il me regarde
    vous allez trop vite je suis plus

    christian

    • fultrix dit :

      Le sujet était déjà abordé dans les cours d’économie au lycée au début des années 80 (1980 !).
      Je me souviens des débats passionnés que cela avait soulevé car à l’époque, le souvenir des nationalisations d’après guerre était « frais » et les promesses des re-nationalisations avec l’arrivée de la gauche au pouvoir faisait craindre à certains la soviétisation de la France …
      C’est à rire, avec le recul !
      Malgré tout , certains livres d’anticipation (surtout américains) et de mauvais films (qui se souvient de « Robotcop » et de tant d’autres ?) envisageaient sérieusement la question.
      Pour l’instant, la façon d’opérer sous nos latitudes est plus insidieuse : voyez ce qui se passe avec la santé, l’école, et d’autres services publics. Par contre, là où les états sont moins établis, la rapine de terres ou d’entreprises est pratiquée par des multinationales ou de grosses entreprises locales pratiquant toutes la corruption, malgré les protestations des populations locales et des ONG.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s