Quand le serpent se mord la queue …


Je reconnais l’inélégance de la formule, elle demeure cependant pertinente.
Lorsque la crise des subprimes a débutée en 2007-2008, les banques par leur avidité et leurs manoeuvres ainsi que les agences de notations par leur capacité à « faire un marché » dans le seul but de faire du chiffre dans leurs filiales de fonds spéculatifs, ont démontré leur nuisance …surtout lorsque la Grèce a révélé avoir trafiqué ses chiffres budgétaires avec la complicité de « conseils ».

Après l’Europe et les proies astucieusement nommées « PIGS », c’est au tour des Etats-Unis de boire le bouillon avec la menace, plus ou moins « politique » de Standars and Poor’s. Malheureusement, ce ne seront pas les plus tricheurs qui paieront puisqu’ils ont été sauvés par l’actuel déficit américain, celui-là même qu’ils critiquent  et dont ils exigent le renflouement, sans y mettre un dollar !

Par contre, ce qui risque d’être intéressant et très cruel, c’est la position et les exigences chinoises en matière de remboursements … A lire tous ces articles, une impression de « domino-days » s’installe avec un effet « big-cruch » redoutable pour les économies et les particuliers…

Fultrix

Publicités

A propos fultrix

European civis sum ! Είμαι Ευρωπαίος πολίτης !
Galerie | Cet article, publié dans Finances, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s